Cameroun - Corruption. Marchés publics : flagrant délit d'arnaque à la Camwater

  • Dieudonné Mveng | La Météo |
  • Publié : Lundi le 27 Avril 2015 11:50:40 |
  • 34082 hits |
  • Société |

Un prestataire de services se déchaîne contre le Dg Williams Sollo et le président de sa commission de passation des marchés.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

 

 

 

 Le gouvernement interpellé dans une lettre incendiaire.

 

Un brûlot, sous la forme d’une «dénonciation de corruption». Voilà le document actuellement sur la table du ministre délégué à la présidence de la République en charge des Marchés publics (Minmap), Abba Sadou. Trois pages à glacer le sang dans les veines, avec copies au secrétaire général de la présidence (Sg/Pr), au secrétaire général des services du Premier ministre (Sg/Pm), au ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), au Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), à la Commission nationale anti-corruption (Conac)et à l’Agence nationale d’investigation financière (Anif).

 

La croustillante missive, que votre journal a pu consulter dans les services du Minmap, pointe un principal acteur, présenté comme figurant «en bonne place» des «poches de résistance» contre l’assainissement des mœurs dans le domaine des marchés publics : le directeur général de la Cameroon Water Utilities (Camwater), Jean Williams Sollo. L’auteur desdites dénonciations, le directeur général de Catracob Sarl, Mamouda Ali, décrit un «dirigeant [qui] viole régulièrement et ostentatoirement les dispositions» portant Code des marchés publics et qui énoncent, en leur article 2, les principes de liberté d’accès, d’égalité de traitement des candidats ainsi que la transparence des procédures.

 

Le maître d’ouvrage Sollo, à qui l’accusateur entre les lignes prête des faits de récidive dans la passation des marchés, «s’implique souvent directement, parfois par personnes interposées, pour poser des conditions aux soumissionnaires engagés dans une compétition pour l’adjudication des contrats pourtant censée être transparente et objective, pour ne favoriser que la meilleure offre».

 

Le Dg de Camwater est, cette fois, épinglé dans un appel d’offres national ouvert du 11 décembre 2014, lancé en procédure d’urgence et portant fourniture de compteurs de consommation d’eau à son entreprise. Catracob, qui dispose d’une unité d’assemblage de compteurs à Yaoundé, au lieu dit Odza, et actuellement la seule unité de ce type au Cameroun, est naturellement dans la course. Mamouda Sali est d’autant plus confiant que son unité est la seule à pouvoir tenir les délais de livraison d’un mois, une importation de compteurs d’eau pouvant prendre beaucoup plus de temps.

 

Mais son promoteur ne va pas tarder à déchanter, face «aux difficultés» délibérément dressées sur sa route. Pour commencer, l’ouverture des plis est reportée le jour dit, sans raison apparente et pour un appel d’offre réputé lancé «en procédure d’urgence», «vraisemblablement dans le but de susciter une deuxième candidature» puisque Catracob ayant été la seule société à soumissionner et à remplir les conditionnalités. S’ensuivent «des appels du pied émanant de l’entourage» de Jean Williams Sollo.

 

Mamouda Sali résiste, face à l’«acharnement du Dg à vouloir [lui] extorquer de l’argent». Il convient de préciser qu’un fâcheux précédent oppose les deux hommes depuis que, explique le patron de Catracob, M. Sollo a voulu qu’il lui cède «gratuitement des actions» dans son usine en brandissant son titre de directeur de la Camwater. «Je lui ai répondu que j’étais disposé à ne lui céder des actions que dans le cas où il consentait à les acheter», écrit-il au Minmap.

 

Caisse sans fonds

 

 

 Las d’être tourné en bourrique, le patron de Catracob fait dans un premier temps une déposition verbale à la cellule de communication du Minmap. Mais sa dénonciation ne s’arrête pas à la personne de Jean Williams Sollo : «Il convient de souligner, pour le déplorer, que la commission interne, notamment son président, ne joue pas son rôle d’arbitre.» Mamouda Ali pointe alors un doigt accusateur sur le président de ladite commission, Henry Mbah, qui «serait de mèche» avec le Dg de la Camwater «en violation des procédures». «Cette situation, étaye-t-il, serait partie du fait que le président de la commission aurait fait main basse sur les indemnités dues aux membres des sous-commissions d’analyse et, pour éviter que le scandale ne soit porté sur la place publique par le maître d’ouvrage, il s’est allié à ce dernier pour couvrir ses magouilles.»

A l’appui de ces affirmations, le promoteur de Catracob se souvient avoir été approché en décembre dernier par Henry Mbah, qui lui demandait une somme de 5 millions de francs destinée au remboursement de fonds indument puisés dans le budget de fonctionnement de sa commission. Une forme de chantage à laquelle Mamouda Ali affirme avoir résisté. Et de lancer cette ultime alerte au Minmap Abba Sadou : «(…) je vous prie, Monsieur le ministre, de prendre le problème de la Camwater au sérieux, car cette société d’État est, après la Sonara [Société nationale de raffinage], la structure qui passe annuellement le plus grand nombre de marchés publics. Ce serait un fâcheux précédent si la jungle venait à s’installer à la Camwater avec Monsieur le Dg Williams Sollo qui n’en fait qu’à sa tête, tuant ainsi la réforme du système des marchés publics qui, en créant le Minmap, permet aux entreprises de ne plus subir, comme avant, le diktat des maîtres d’ouvrage qui n’arrivent pas toujours à comprendre, même aujourd’hui, que le temps où ils régnaient en maîtres absolus dans la sphère des marchés publics est révolu.»

 

Ainsi que le veut la démarche déontologique, La Météo s’est rapprochée du président de la commission des marchés de la Camwater qui, après avoir feint l’étourderie, aura à deux reprises, promis de rappeler la rédaction. Quant à Mamouda Ali, également joint au téléphone, il a non seulement confirmé être l’auteur de la lettre incendiaire, mais aussi promis, au cas où aucune suite n’y était donnée, d’aller «plus loin» dans sa croisade contre le chantage et l’arnaque institués à la Camwater par «l’insatiable Sollo». Ce serait alors le énième caillou dans le jardin fangeux de cette société publique et de son vénérable directeur général, dont votre journal a jadis relaté quelques croustillants épisodes. Décidément et à l’observation, Sollo ne peut plus changer.

 

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

Cameroun - Corruption : Les Camerounais invités à «déclarer la guerre» à la corruption (5773)
Cameroun - Corruption : Deux officiers de l’armée soupçonnés détournement de primes des soldats (5911)
Cameroun - Corruption : Les retro-commissions refont surface à la Trésorerie générale (9092)
Cameroun - Corruption : Concours d’entrée à la gendarmerie au Cameroun: Soupçons de trafic sur la liste additive (8897)
Cameroun - Corruption : Antoine Félix Samba : L’administrateur civil aux multiples visages (4047)
Cameroun - Corruption : Parcours: Le fonctionnaire Antoine Félix Samba à l'index (8872)
Cameroun - Corruption : Cameroun: Le château de Antoine Félix Samba qui enflamme les réseaux sociaux (6733)
Cameroun - Corruption : Ventes aux enchères: Arnaques au port de Douala (8160)
Cameroun - Corruption : Détournements à la Bicec : la direction générale rassure sur l’avenir, malgré des comptes négatifs pour 2016 (7732)
Cameroun - Corruption : Ministère de l’Eau et de l’Energie : Les recrutements à problème d’Atangana Kouna (8480)
Cameroun - Corruption : Le Cameroun chute de la 130è en 2015 à la 145è place dans l’Indice de perception de la corruption 2016 (12195)
Cameroun - Corruption : 91% de Camerounais pensent que les agents de la police et l’administration fiscale sont impliqués dans la corruption (14992)
Cameroun - Corruption : Blanchiment d’argent et financement du terrorisme : 19 milliards de FCfa suspectés au Cameroun en 2015 (11956)
Cameroun - Corruption : Cameroun : plus de 700 agents de l’Etat ont frauduleusement perçu 1,3 milliard de FCfa en 2016 (9800)
Cameroun - Corruption : Cameroun : un réseau de fraude distrait 1,3 milliard FCFA dans la fonction publique (10051)
Cameroun - Corruption : Détournements aux Finances: plus de 700 personnels de l’Etat mis en débet (13628)
Cameroun - Corruption : Corruption: 11 ministres de souveraineté se rebellent contre la Conac (12922)
Cameroun - Corruption : Crise à Chanas: Le Pca accuse (12438)
Cameroun - Corruption : Du fait de la corruption, le trésor public camerounais a subi un préjudice financier de 172 milliards de FCFA en 2015 (15436)
Cameroun - Corruption : Commission nationale anti-corruption: 6 milliards recouvrés en 10 ans (11443)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Accident Train Camrail : Accident ferroviaire d’Eséka: la responsabilité de Camrail établie (1675)
Crise Anglophone : Cameroun: décision le 7 juin sur la libération de militants anglophones (1655)
CEMAC : Le Cameroun et le Gabon tenteront de lever 14 milliards de FCfa, ce 24 mai, sur le marché de la BEAC (1832)
Cameroun - Economie : Le Cameroun comptait 11279 entreprises modernes en 2013 (étude) (1894)
Accident Train Camrail : Le rapport de l’accident ferroviaire d’Eséka en couverture des journaux camerounais (1844)
Cameroun - Politique : La police disperse une conférence de presse d’Amnesty à Yaoundé (1752)
Cameroun - Economie : La ville de Douala pour abriter le centre régional e-commerce en Afrique centrale (1722)
Cameroun - Agriculture : L’Union européenne prévoit 25 millions d’euros pour accompagner les producteurs camerounais de fruits et légumes (3376)
Accident Train Camrail : Camrail, filiale de Bolloré, déclaré responsable de la catastrophe ferroviaire qui a fait au moins 79 morts en 2016 (3183)
Accident Train Camrail : Accident de Camrail au Cameroun: ''vitesse excessive'' responsable (3380)
Cameroun - Agriculture : 300 producteurs dans le Nord-Cameroun ont vendu 2000 tonnes de sorgho à Guinness entre mars 2016 et janvier 2017 (5038)
Cameroun - Energie : La production de gaz naturel liquéfié à Kribi démarrera vers la fin de cette année (5236)
CEMAC : Le Cameroun veut lever 5 milliards sur le marché de la CEMAC (5073)
Cameroun - Assurances : La compagnie camerounaise Samaritan Insurance suspendue d’activités (4888)
Cameroun - Tchad : Baisse de 1,87 milliard FCFA des droits de transit du pétrole tchadien par le Cameroun (5172)
Lutte contre Boko Haram : Deux kamikazes se tuent à l’Extrême-nord du Cameroun (5989)
Cameroun - Economie : Banyo, bureau camerounais des Douanes frontalier avec le Nigeria, enregistre des pics de recettes (5848)
Cameroun - Economie : Crise dans les micros finances: Comment l’Etat abandonne les épargnants et clients de Comeci (5489)
Cameroun - Emploi : ANOR: Le calvaire des retraités (5988)
Cameroun - Gouvernance : Agence nationale des normes et de la qualité: Quand le Dg s’empiffre sous le couvert des frais de missions (5944)