Cameroun - Economie. Marché Mokolo: de nouvelles protestations en vue?

  • James Mbouma | L'Epervier |
  • Publié : Jeudi le 19 Juillet 2012 05:31:27 |
  • 33451 hits |
  • Société |

Après la fermeture et la réouverture récente du marché Mokolo, l'on croyait être définitivement sorti des problèmes. Des troubles qui avaient conduit à la mort d'un civil lors des affrontements du 16 juin dernier. Que non! Nombreux sont ces commerçants qui n'ont pas été recasés et veulent se faire entendre.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



Pour ceux qui ne sont pas bien informés sur la situation de Mokolo, il faut dire qu'un gros affrontement a éclaté le 16 juin dernier entre les sauveteurs et les éléments de la force de l'ordre au point de faire un mort de manière officielle, plusieurs blessés et des dégâts matériels. Tout est parti du processus d'assainissement de la voirie urbaine avec pour corolaire le déguerpissement des sauveteurs sur la voie publique. Après ces échanges houleux, le préfet du Mfoundi a pris la décision de fermer cet espace pour trouver des solutions et une sortie de crise. Aux cours des débats qui ont suivit, il a été décidé que le marché sera restructuré et divisé par secteur d'activité. Chaque secteur aura son chef dont la mission sera d'assurer l'ordre et la sécurité dans son espace. Seulement depuis que cette restructuration a eu cours, nombreux sont ces commerçants qui ont tout perdu et qui continuent à se faire arnaquer par leur chef secteur et les régisseurs.

Le secteur 7: Véritable serpent de mer

Le hangar des vivres frais ou encore secteur 7 est situé en face du supermarché Cameroun Bébé. Il portait le nom de «Mokolo, champs des remèdes» car y était concentré un bon nombre de vendeurs de médicaments. Ces vendeurs de remèdes étaient installés dans ce hangar depuis 2000. En 2010 au cours de l'opération «Yaoundé ville propre», le régisseur a transmis la nouvelle au délégué pour construire des nouveaux hangars. A cette époque, on y trouvait en plus des vendeurs de remèdes, des femmes qui vendaient des vivres frais. Ainsi donc, il fut décidé que ces femmes devraient cotiser 50 000frs de manière exceptionnelle.

Argent qui était versé au régisseur contre reçu, pendant que les anciens vendeurs de médicament eux contribuaient à hauteur de 220 000frs et les nouveaux 500 000 frs. Mais personne ne saurait dire avec exactitude si cet argent avait été entièrement remis au délégué du gouvernement. Cependant, un cas d'escroquerie y avait été décelé. Les anciens qui reversaient 220 000frs étaient surpris de constater sur la facture la somme de 200 000frs. Le régisseur leur avait expliqué à que le surplus de 20 000frs servait de manutention. Cet argent cotisé par près de 80 vendeurs avait servit pour construire ce hangar. Et malgré ce payement, ces commerçants avaient continué à payer leurs impôts sans problèmes.

Cependant grande a été la surprise de ces «docta» de constater qu'après les élections des chefs secteurs, cet espace est désormais réservé aux poisson, viande, œuf. Aucun de leurs noms ne figure sur les nouvelles listes. Aucun espace ne leur a été attribué dans la nouvelle configuration. Ne voulant pas perdre l'espace qui avait été construit avec leur argent, ces vendeurs ont décidé de changer d'activité et de se conformer à la vente des vivres frais tel que recommandé par le chef secteur.

Ce revirement d'activité n'aura servi à rien car, aussitôt installé, le chef secteur Zacharie Dandji, le régisseur Komot et la police s'en sont pris aux vendeurs en leur intimant l'ordre de s'en aller. Ne sachant à quel saint se vouer, le collectif des vendeurs de vivre frais a adressé des correspondances aux autorités administratives, notamment, le gouverneur de la région du centre, le délégué du gouvernement auprès de la communauté Urbaine de Yaoundé, au préfet du Mfoundi, au sous préfet de Yaoundé 2 et au président de la Conac. Ces hommes et femmes traumatisés ne savent pas comment ils vont nourrir leur famille. Et pourtant, c'est leur argent qui a servi à la construction de cet espace qui aujourd'hui est occupé par d'autres personnes. Devraient-ils croire qu'ils ont été arnaqués?


De la mangeoire pour les nouveaux responsables

Au lieu d'essayer de trouver une solution à ce nouveau problème qui pourrait dégénérer à une nouvelle crise, le chef secteur, le régisseur et le commissaire ont fait de cet espace, un véritable business.

Attribuant ainsi des places à qui paye le mieux. Cela se passe désormais entre «petits copains» comme pour dire que la corruption dans ce pays se trouve à tous les niveaux. Les vendeurs de médicaments déguerpis de leur espace alors qu'ils n'occupaient pas la voie publique, reste sans autre site. Par contre ceux qui ont de l'argent achètent de nouveaux espaces au chef secteur qui n'hésite pas à leur attribuer une place. Ils s'enrichissent au détriment de ces citoyens qui ont choisi de gagner leur vie de manière honnête.

Lundi matin, ces anciens occupants de ce site avaient décidé de grever. Aucun commerçant ne vent tant qu'une solution n'a pas été trouvé à leur problème. On pourrait dire qu'on court une fois de plus vers une nouvelle crise au marché Mokolo si rien n'est fait. Les autorités compétentes sont donc interpellées.


 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

Cameroun - Economie : MTN-Orange-Express Union : La bataille du transfert d’argent aura lieu (1897)
Cameroun - Economie : Cameroun : un répertoire des sources d’appuis financiers et non financiers mis à la disposition des PME (4076)
Cameroun - Economie : Situation quasi-stable à la Bourse de Douala (4716)
Cameroun - Economie : SUD,4 Milliards de FCFA de manque à percevoir par le fonds routier (4362)
Cameroun - Economie : La microfinance Crédit Communautaire d'Afrique devient officiellement une banque (5962)
Cameroun - Economie : Port de Kribi : Necotrans et KPMO s’accordent sur la création de la société TPK pour gérer le terminal polyvalent (9959)
Cameroun - Economie : Le secteur privé camerounais réclame davantage d’accès à la propriété foncière pour les agro-industries (10091)
Cameroun - Economie : Un Camerounais à la tête de l’Alliance africaine pour le Commerce électronique (8401)
Cameroun - Economie : Le situation de l’économie camerounaise préoccupe les journaux camerounais (6132)
Cameroun - Economie : La masse monétaire du Cameroun a été de 4155,4 milliards de FCFA en 2016 contre 3954,6 milliards en 2015, soit une hausse de 5,1% (6216)
Cameroun - Economie : y a une disparité en termes de sources d’informations sur l’exécution du BIP» (7015)
Cameroun - Economie : Cameroun : hausse du chiffre d’affaires d’Ecobank (7884)
Cameroun - Economie : Cameroun : 719 milliards de FCFA de total de bilan pour la BICEC (7920)
Cameroun - Economie : Création d’une Société à responsabilité limitée: le capital ramené à 100 000 F (12710)
Cameroun - Economie : Le FMI décline les axes du programme économique triennal qu’il propose au Cameroun (11511)
Cameroun - Economie : Vers une augmentation de la production de la farine au Cameroun (11714)
Cameroun - Economie : Le Cameroun dans la ligne de mire du 3e fonds de Mediterrania Capital Partners, en cours de mobilisation (9449)
Cameroun - Economie : Hausse des crédits bancaires au Cameroun (11576)
Cameroun - Economie : Avec un manque à gagner de 100 millions de FCFA par mois, le Cameroun juge « très limité » l’impact de l’APE (11368)
Cameroun - Economie : Les fausses rumeurs sur les réseaux sociaux ont eu un impact négatif sur les microfinances du Cameroun (9874)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Cameroun - Economie : MTN-Orange-Express Union : La bataille du transfert d’argent aura lieu (1897)
Cameroun - Faits divers : Maroua: incendie au lycée bilingue (2009)
International : Le Cameroun veut adhérer à la Convention sur l’utilisation des communications électroniques dans les contrats internationaux (1915)
Opération Epervier : Cameroun: Mandat d'arrêt contre l'ex-ministre des Finances Essimi Menye (2568)
Crise Anglophone : Education dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest: opération rattrapage (2465)
Cameroun - Energie : Eneo, filiale du britannique Actis, annonce la pleine puissance retrouvée de la centrale de Limbé, à 85 MW (2217)
Cameroun - Gabon : Un consortium d’entreprises italiennes veut financer la construction d’une route reliant le Cameroun au Gabon (2264)
Cameroun - Faits divers : Ngonsoa: deux domiciles et un commerce calcinés (3384)
Cameroun - Sécurité : La marine camerounaise se dote d’un nouveau patrouilleur (3142)
Cameroun - Faits divers : Yaoundé: un présumé meurtrier aux arrêts (3181)
Côte d'ivoire : Procès Simone Gbagbo: l'ex-première dame acquittée de crime contre l'humanité (3429)
Cameroun - Faits divers : Devant le juge pour vol de poulets (4554)
Affaire Ibrahim Bello : Ombessa: l’affaire Ibrahim Bello (4724)
Cameroun - Faits divers : Batouri: braquage manqué chez un opérateur économique (5000)
Cameroun - Economie : Cameroun : un répertoire des sources d’appuis financiers et non financiers mis à la disposition des PME (4076)
Cameroun - Energie : La Banque mondiale débloque 500 000 $ pour la surveillance des industries extractives en Afrique francophone (3977)
Cameroun - Transports : Réduction de 21% de la masse salariale de la Camair-Co (officiel) (4249)
CEMAC : La Beac dénonce les transferts via le Mobile Money en dehors de la zone Cemac (5764)
Lutte contre Boko Haram : L’armée libère 8 otages au Cameroun (6189)
Cameroun - Energie : Guerre de communiqués autour de l’exploitation gazière au Cameroun (5670)