Cameroun - Economie. Marché Mokolo: de nouvelles protestations en vue?

  • James Mbouma | L'Epervier |
  • Publié : Jeudi le 19 Juillet 2012 05:31:27 |
  • 34121 hits |
  • Société |

Après la fermeture et la réouverture récente du marché Mokolo, l'on croyait être définitivement sorti des problèmes. Des troubles qui avaient conduit à la mort d'un civil lors des affrontements du 16 juin dernier. Que non! Nombreux sont ces commerçants qui n'ont pas été recasés et veulent se faire entendre.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



Pour ceux qui ne sont pas bien informés sur la situation de Mokolo, il faut dire qu'un gros affrontement a éclaté le 16 juin dernier entre les sauveteurs et les éléments de la force de l'ordre au point de faire un mort de manière officielle, plusieurs blessés et des dégâts matériels. Tout est parti du processus d'assainissement de la voirie urbaine avec pour corolaire le déguerpissement des sauveteurs sur la voie publique. Après ces échanges houleux, le préfet du Mfoundi a pris la décision de fermer cet espace pour trouver des solutions et une sortie de crise. Aux cours des débats qui ont suivit, il a été décidé que le marché sera restructuré et divisé par secteur d'activité. Chaque secteur aura son chef dont la mission sera d'assurer l'ordre et la sécurité dans son espace. Seulement depuis que cette restructuration a eu cours, nombreux sont ces commerçants qui ont tout perdu et qui continuent à se faire arnaquer par leur chef secteur et les régisseurs.

Le secteur 7: Véritable serpent de mer

Le hangar des vivres frais ou encore secteur 7 est situé en face du supermarché Cameroun Bébé. Il portait le nom de «Mokolo, champs des remèdes» car y était concentré un bon nombre de vendeurs de médicaments. Ces vendeurs de remèdes étaient installés dans ce hangar depuis 2000. En 2010 au cours de l'opération «Yaoundé ville propre», le régisseur a transmis la nouvelle au délégué pour construire des nouveaux hangars. A cette époque, on y trouvait en plus des vendeurs de remèdes, des femmes qui vendaient des vivres frais. Ainsi donc, il fut décidé que ces femmes devraient cotiser 50 000frs de manière exceptionnelle.

Argent qui était versé au régisseur contre reçu, pendant que les anciens vendeurs de médicament eux contribuaient à hauteur de 220 000frs et les nouveaux 500 000 frs. Mais personne ne saurait dire avec exactitude si cet argent avait été entièrement remis au délégué du gouvernement. Cependant, un cas d'escroquerie y avait été décelé. Les anciens qui reversaient 220 000frs étaient surpris de constater sur la facture la somme de 200 000frs. Le régisseur leur avait expliqué à que le surplus de 20 000frs servait de manutention. Cet argent cotisé par près de 80 vendeurs avait servit pour construire ce hangar. Et malgré ce payement, ces commerçants avaient continué à payer leurs impôts sans problèmes.

Cependant grande a été la surprise de ces «docta» de constater qu'après les élections des chefs secteurs, cet espace est désormais réservé aux poisson, viande, œuf. Aucun de leurs noms ne figure sur les nouvelles listes. Aucun espace ne leur a été attribué dans la nouvelle configuration. Ne voulant pas perdre l'espace qui avait été construit avec leur argent, ces vendeurs ont décidé de changer d'activité et de se conformer à la vente des vivres frais tel que recommandé par le chef secteur.

Ce revirement d'activité n'aura servi à rien car, aussitôt installé, le chef secteur Zacharie Dandji, le régisseur Komot et la police s'en sont pris aux vendeurs en leur intimant l'ordre de s'en aller. Ne sachant à quel saint se vouer, le collectif des vendeurs de vivre frais a adressé des correspondances aux autorités administratives, notamment, le gouverneur de la région du centre, le délégué du gouvernement auprès de la communauté Urbaine de Yaoundé, au préfet du Mfoundi, au sous préfet de Yaoundé 2 et au président de la Conac. Ces hommes et femmes traumatisés ne savent pas comment ils vont nourrir leur famille. Et pourtant, c'est leur argent qui a servi à la construction de cet espace qui aujourd'hui est occupé par d'autres personnes. Devraient-ils croire qu'ils ont été arnaqués?


De la mangeoire pour les nouveaux responsables

Au lieu d'essayer de trouver une solution à ce nouveau problème qui pourrait dégénérer à une nouvelle crise, le chef secteur, le régisseur et le commissaire ont fait de cet espace, un véritable business.

Attribuant ainsi des places à qui paye le mieux. Cela se passe désormais entre «petits copains» comme pour dire que la corruption dans ce pays se trouve à tous les niveaux. Les vendeurs de médicaments déguerpis de leur espace alors qu'ils n'occupaient pas la voie publique, reste sans autre site. Par contre ceux qui ont de l'argent achètent de nouveaux espaces au chef secteur qui n'hésite pas à leur attribuer une place. Ils s'enrichissent au détriment de ces citoyens qui ont choisi de gagner leur vie de manière honnête.

Lundi matin, ces anciens occupants de ce site avaient décidé de grever. Aucun commerçant ne vent tant qu'une solution n'a pas été trouvé à leur problème. On pourrait dire qu'on court une fois de plus vers une nouvelle crise au marché Mokolo si rien n'est fait. Les autorités compétentes sont donc interpellées.


 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

Cameroun - Economie : Un bénéfice de 941 millions de FCFA pour le port autonome de Douala (5893)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (5439)
Cameroun - Economie : Cameroun : la dématérialisation des valeurs mobilières sur les rails (12313)
Cameroun - Economie : La 2ème phase de l’APE Cameroun-UE entre en vigueur le 4 août 2017, avec des démantèlements de tarifs douaniers plus importants (8524)
Cameroun - Economie : La douane camerounaise a sauvé 343 millions de FCFA entre mai et juin 2017 dans le cadre des contentieux (17506)
Cameroun - Economie : Cameroun : la croissance a chuté de 1,1% en 2016 (rapport) (15257)
Cameroun - Economie : Laboratoire national de Génie civil: Jean Moufo désormais aux commandes (8386)
Cameroun - Economie : Cameroun : hausse de 10 milliards de FCFA du produit net bancaire pour la BICEC (20592)
Cameroun - Economie : Le Cameroun cherche 5 milliards de FCFA de titres publics sur le marché de la BEAC (17560)
Cameroun - Economie : Faisons la monnaie (16014)
Cameroun - Economie : Le gouvernement camerounais invité à réduire les inégalités sociales (rapport) (13481)
Cameroun - Economie : Jamais sans ma tontine (16893)
Cameroun - Economie : 262 milliards de la Banque mondiale pour l’élevage et l’électricité au Cameroun (21346)
Cameroun - Economie : Bourse de Douala : le régulateur, le pasteur et l’arnaque au Forex (15671)
Cameroun - Economie : Cameroun : Kiro’o Games lance un service de mentoring pour aider les start-up d’Afrique francophone à lever des fonds (14436)
Cameroun - Economie : Célestin Tawamba, magnat de l’agro-industrie, candidat unique à la présidence du groupement patronal du Cameroun (6914)
Cameroun - Economie : Cameroun : 400 milliards de FCFA dépensés dans l’importation des céréales (15416)
Cameroun - Economie : Fin à Douala du forum des affaires initié par Attijariwafa Bank (15577)
Cameroun - Economie : ÉCONOMIE. DISONS LA VÉRITÉ SUR EXPRESS UNION ! (12465)
Cameroun - Economie : Le Cameroun comptait 11279 entreprises modernes en 2013 (étude) (19853)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Opération Epervier : Affaire « Cameroon Airlines » : les recours de Jean-Marie Atangana Mebara examinés par la Cour suprême (5676)
Lutte contre Boko Haram : Une femme kamikaze abattue dans l’Extrême-Nord du Cameroun (4927)
Cameroun - Economie : Un bénéfice de 941 millions de FCFA pour le port autonome de Douala (5893)
Cameroun - Environnement : SUD,Mvila : la lutte contre le braconnage doit s’intensifier (5748)
Cameroun - Finance : Le Cameroun n'a pas accumulé d'arriérés sur la dette extérieure au 1er trimestre 2017 (4849)
Cameroun - Sécurité : 7000 recrues en août pour l’armée et la gendarmerie camerounaises (4964)
Cameroun - Energie : Grâce au barrage de Lom Pangar, le Cameroun vient de traverser « l’étiage le plus calme depuis 10 ans », selon l’électricien Eneo (5899)
Cameroun - Gouvernance : Pour éviter le gaspillage, le Cameroun veut définir les quotas de consommation de téléphone dans l’administration publique (4984)
Cameroun - Télécommunication : Les quatre opérateurs de télécoms opérant au Cameroun s'engagent à lutter ensemble contre la fraude par Simbox (5017)
CC Russie 2018 : Coupe des Confédérations: Les Lions indomptables sont à Sochi (5736)
Cameroun - Santé : Accès aux examens cardiaques:Arthur Zang fait encore mieux (12668)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : un attentat à Kolofata a fait 6 morts (12683)
Cameroun - Economie : Cameroun : la dématérialisation des valeurs mobilières sur les rails (12313)
Cameroun - Transports : Cameroun : le nouveau port de Kribi accueille son premier navire (10682)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : trois attentats-suicide font 8 morts dans l’Extrême-Nord (10904)
Cameroun - Energie : Eneo, filiale du britannique Actis, prolonge la collaboration de huit mois avec le saoudien (8451)
Accident Train Camrail : Les nouveaux dirigeants de Camrail consacrent leur 1ère sortie officielle à un recueillement sur le site de la catastrophe d’Eséka (9654)
Cameroun - Finance : Cameroun : vers l’introduction de six nouvelles entreprises à la bourse de Douala (9534)
Cameroun - Economie : La 2ème phase de l’APE Cameroun-UE entre en vigueur le 4 août 2017, avec des démantèlements de tarifs douaniers plus importants (8524)
Cameroun - Education : Probatoire 2017: sérénité dans les centres (18772)