Cameroun - Politique. Les Lionnes en exemple

  • Jean-Marie NZEKOUE | Cameroon-tribune |
  • Publié : Mercredi le 04 Janvier 2017 08:52:15 |
  • 11843 hits |
  • Opinion |

Retour sur le message du chef de l’Etat à la Nation.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Les Lionnes indomptables étaient au menu du message de fin d’année du chef de l’Etat. Une fois de plus, faut-il le souligner, en l’espace d’un mois. En d’autres circonstances, l’évocation d’un événement sportif, même à titre anecdotique, dans un rendez-vous aussi solennel, n’aurait pas manqué de surprendre quelques «puristes». Il faut pourtant se rendre à l’évidence : à l’aune des valeurs qui constituent désormais le socle inébranlable du vivre-ensemble dans une République en quête d’exemplarité, la sélection nationale de football féminin apparaît de plus en plus comme un repère vers lequel devraient converger les convictions et émotions éparpillées par la logique des vents contraires. Non pas tant parce que ces joueuses qui viennent de s’illustrer à la CAN 2016 détiennent le monopole du patriotisme et d’autres vertus introuvables ailleurs, mais parce que leurs faits et gestes, leur manière de réagir face à l’adversité, donnent à réfléchir à l’heure où raisonnent des sons discordants qui risquent de nous détourner de l’essentiel : l’édification d’une nation consolidée et prospère.


Samedi dernier comme lors de la récente réception des vice-championnes d’Afrique au palais de l’Unité, le discours du président Biya n’a pas varié d’un iota : du fait de l’engagement, de la détermination, du courage, de l’humilité et du sens de la solidarité dont elles font preuve d’une compétition à l’autre, les Lionnes indomptables constituent un exemple pour leurs concitoyens et montrent ainsi la voie à suivre dans un contexte où la montée des surenchères de tous ordres, commande plus de tolérance et de circonspection, en lieu et place des pulsions égoïstes sur fond de repli identitaire qui pourraient ouvrir la voie aux dérives lourdes de conséquences. Comparaison n’est pas raison, mais certains sociologues font désormais un rapprochement allégorique entre la stratégie déployée par une équipe de football pour gagner un match et le combat mené dans un pays pour surmonter les obstacles au développement et atteindre l’émergence. Fortes de leurs exploits et de leur réputation croissante au plan national et international, certaines Lionnes auraient pu s’abandonner aux frasques du star-system, en adoptant des attitudes dictées par des égos surdimensionnés. L’équipe est pourtant restée jusqu’ici un groupe relativement soudé, homogène et solidaire. Dans la victoire comme dans la défaite, résistant ainsi aux pulsions individualistes qui auraient pu saper la dynamique collective. Sous le maillot national, il n’y a guère de place pour l’origine ethnique, l’appartenance linguistique, religieuse ou autre. Le talent individuel ne s’illustre qu’au service du collectif. Tout en se réjouissant qu’une telle posture ait éloigné jusqu’ici les Lionnes des scènes déplorables observées dans d’autres sélections nationales, il reste à souhaiter qu’un tel état d’esprit soit préservé, à l’abri d’éventuelles influences externes qui pourraient perturber l’harmonie d’ensemble.


   Au-delà du sport, la sélection nationale féminine de football nous offre, symboliquement,  ce qu’il y a de mieux, en termes de savoir-être et de savoir-vivre dans un contexte où l’avalanche des revendications de tous ordres trahissent quelques velléités de rejet de l’autre, dans un réflexe, tout aussi humain, qui consiste à tirer la couverture à soi. Pour se limiter à l’actualité récente, les batailles qui interpellent la communauté nationale sur le champ de la sécurité, du développement économique et du progrès social, sont de loin plus urgentes que des vaines spéculations narcissiques sur des destins particuliers, dont la trajectoire projetée ne pourrait déboucher que sur une trahison de l’Histoire. A l’instar de nos troupes engagées dans la lutte contre la nébuleuse terroriste, les Lionnes par leurs prouesses, leur conduite sur le terrain et en dehors, nous administrent une leçon à méditer sans modération : pour surmonter les multiples défis qui encombrent l’horizon, il faut avancer méthodiquement, en rangs serrés, avec pour seul objectif : la victoire collective d’une communauté de destins.

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (2148)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (5059)
Cameroun - Politique : Préparation du budget 2018: les directives du chef de l’Etat (6298)
Cameroun - Politique : Partis politiques: l’effervescence (7498)
Cameroun - Politique : Paul Eric Kingue: «Nous sommes un parti républicain» (8289)
Cameroun - Politique : Les Camerounais pessimistes sur l’avenir du pays auront raison dans un an et demi (14432)
Cameroun - Politique : Le CPP exclut Ndebi Jean Roger Gérard de ses rangs (11529)
Cameroun - Politique : Y a-t-il trop de partis politiques au Cameroun ? (6156)
Cameroun - Politique : Paul Eric Kingué lance son parti politique (14105)
Cameroun - Politique : La police disperse une conférence de presse d’Amnesty à Yaoundé (17115)
Cameroun - Politique : Boycott de la fête nationale : foncièrement antipatriotique (7287)
Cameroun - Politique : A ETOUDI. La garden-party sous haute-surveillance (7138)
Cameroun - Politique : Une réception fusionnelle au palais (3603)
Cameroun - Politique : Fête de l'unité: faste et solennité (5792)
Cameroun - Politique : SUD,Fête de l’unité : la coopération transfrontalière en marche (5802)
Cameroun - Politique : Ne me souhaitez pas Bonne Fête de l'Unité, je ne participe pas au cirque pour oublier nos Martyrs (6765)
Cameroun - Politique : Le Cameroun célèbre samedi les 45 ans de l’Etat unitaire (11591)
Cameroun - Politique : Plan de circulation à Yaoundé (10708)
Cameroun - Politique : Programme officiel de la 45e édition de la fête nationale (10985)
Cameroun - Politique : Qui veut et peut vraiment déstabiliser le Cameroun ? (6043)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (1253)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (1253)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (1299)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (1269)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (1364)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (1512)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (1511)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (2148)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (4976)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (4952)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (5071)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (5059)
Cameroun - Football : Accusations: Eto’o répond à Bernard Tchoutang (5432)
CC Russie 2018 : Fifa : Gianni Infantino «extrêmement heureux» de l'assistance vidéo à la Coupe des Confédérations (5004)
Cameroun - Communication : Economie et Coupe des confédérations en couverture des journaux camerounais (4849)
Cameroun - Communication : Économie et gouvernance en couverture des journaux camerounais (4397)
CC Russie 2018 : Hugo Bross : ''je m'attends à un match difficile contre l'Australie '' (4358)
CEMAC : Le Maroc finalise son entrée au capital de la BDEAC pour un montant global de 4,52 milliards de FCFA (2149)
Cameroun - Santé : L’Institut européen de coopération a permis en 2 ans de dépister 16 000 nouveau-nés victimes de drépanocytose au Cameroun (1730)
Cameroun - Finance : Pour booster la DSX, la Commission des marchés financiers du Cameroun propose d’obliger les banques à se faire coter (6099)