Lutte contre Boko Haram. L'armée camerounaise à la recherche de 17 otages enlevés par Boko Haram

cameroun24.net Le 5 décembre 2019 4300 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Vingt-et-un civils ont été enlevés mercredi soir dans la localité de Mbreche, située dans la région de l'extrême-nord du Cameroun, par des membres du groupe jihadiste Boko Haram, lit-on dans une dépêche de l'AFP qui cite jeudi des sources policière et administrative locales.


"Boko Haram a attaqué autour de 23H00 (22H00 GMT) la localité de Mbreche, située à une trentaine de kilomètres de la frontière avec le Nigeria. Ils ont enlevé 21 personnes, mais 4 ont réussi à s'enfuir. 17 restent en captivité", selon une autorité administrative locale.

"L'armée a lancé une opération de ratissage qui se poursuit. Parmi les 4 personnes qui sont revenues, une a dit avoir reconnu chez les ravisseurs des habitants de Mbreche qui ont été enrôlés par Boko Haram", a ajouté le membre de l'autorité locale.

Le nombre de civils kidnappés a été confirmé à l'AFP par un officier de police se trouvant dans la zone. "Des recherches ont été engagées pour retrouver les 17 otages", a-t-il dit.

Boko Haram, dont l'insurrection a débuté en 2009 au Nigeria, a étendu ses attaques au carrefour du Niger, du Tchad et du Cameroun. Bien qu'affaibli, il reste actif dans l'extrême-nord du Cameroun, où vivent quatre millions de personnes.

Depuis 2014, les autorités camerounaises ont compté près de 13.000 attaques sur son territoire qui ont fait "plusieurs milliers" de morts. L'insurrection a forcé plus de 250.000 personnes à fuir leur domicile au Cameroun, ainsi qu'à un afflux de 60.000 réfugiés nigérians.

L'économie locale s'est effondrée, plombée par la chute des échanges transfrontaliers et du tourisme, qui était très développé dans la région.

Depuis 2015, les pays de la région luttent contre ces jihadistes au sein de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition régionale engagée autour du lac Tchad avec l'aide de comités de vigilance composés d'habitants.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Lutte contre Boko Haram

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le calendrier vaccinal élargi jusqu’à 23 mois au Cameroun

    La vaccination de routine passe de 9 à 23 mois, avec l’introduction de la deuxième dose du vaccin combiné rougeole-rubéole pour les enfants de 15 mois.

  • Cameroun : Opération de Libération d'otages dans le Sud-Ouest

    Le 18 janvier 2020, une équipe mixte de six gendarmes et d'un militaire, alertée, sur renseignements, du kidnapping de citoyens par des sécessionnistes dirigés par «général» Zambe Augustine, a conduit une...

  • Décès de Me SOUOP Sylvain: L'Ordre des Médecins du Cameroun ouvre une enquête

    Une information exclusive de notre confrère AGA News.

  • Les banques sommées de transmettre les données de leurs transactions à la Beac au risque de sanctions pécuniaires

    Dès cette année 2020, les établissements de crédit de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad) seront désormais soumis à une réglementation plus rigoureuse concernant la...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé