Finlande. Finlande: Gaël Etock se relance

Léger Tientcheu Lundi le 12 Juin 2017 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Après avoir connu plusieurs passages à vide dans certains clubs dus à des blessures, Gaël Etock profite de sa bonne santé pour relancer sa carrière au Jyväskylän Jalkapalloklubi (JJK), un club de la Veikkausliiga, la première division finlandaise.


On le croyait perdu après avoir connu plusieurs expériences foireuses dans certains clubs européens. Non. Gael Etock a entamé sa renaissance à JJK, ce club de première division qu’il a rejoint le 7 juin 2016. Il a d’ailleurs aidé ce club à retrouver l’élite du football finlandais, la saison dernière. Ses prestations lui ont valu le titre de meilleur joueur de la deuxième division finlandaise grâce à ses 7 buts inscrits en 12 matches et aussi grâce à son influence dans le jeu de JJK qui a été sacré champion de D2. La ligue finlandaise lui a également décerné le prix du top but de la D2  « C’est une saison qui m’a énormément fait plaisir. J’avais retrouvé mes sensations qui me manquaient. J’ai été heureux de contribuer à la montée de Jyväskylän Jalkapalloklubi en première division. » se souvient-t-il.

Cette saison, le natif de Kribi est resté dans la continuité de ses prestations de l’année dernière. En 9 matches joués et 8 comme étant titulaire, Etock compte déjà 4 buts dont une passe décisive. Ses performances ont été scrutées par la presse locale qui le présente déjà comme le meilleur joueur actuel de la Veikkausliiga. Etant le seul étranger de son club, l’ancien pensionnaire de la Fundesport, fait l’unanimité auprès de ses coéquipiers et des supporters. « Tout le m’adore ici. Je suis venu en Finlande pour jouer et avoir du temps de jeu. J’avais eu une blessure grave qui m’a éloigné du terrain pendant près de 15 mois. Maintenant je me sens bien et j’ai envie de prouver que je n’ai rien perdu de mes qualités. » affirme-t-il, un brin confiant. La carrière de Gaël Etock n’a pas, jusqu’ici, été un long fleuve tranquille.
Etock en Belgique



Arrivée à la Masia en 2006 à l’âge de 13 ans, il a quitté la Catalogne en 2011 pour le prestigieux club anglais de Chelsea qui n’a pas hésité à ouvrir son porte-monnaie pour l’attirer à Londres pour quatre ans. Etock devenait ainsi le premier joueur de la fondation Samuel Eto’o à signer un contrat professionnel.  Après cette signature chez les Blues, s’en est suivie une descente aux enfers marquée par des blessures qui ont freiné son ascension. De retour de blessure, il fera l’objet des prêts dans plusieurs clubs pour retrouver la forme. Le Sporting Lisbonne, là où Cristiano Ronaldo, Nani, Simão, Luis Figo ou João Moutinho ont fait leurs premières armes, l’a accueilli mais les vilaines blessures qui ont déteint sur son rendement ont finalement obligé le club portugais au Cercle Bruges. Il connaitra dans la foulée plusieurs autres clubs : Hapoel Tel-Aviv, Hapoel Petah.

A 23 ans sonnés, Gael Etock qui a connu les catégories jeunes de la sélection nationale est sur une bonne courbe en Finlande. Il travaille sans relâche pour relancer sa carrière en espérant que les blessures ne viendront plus l’accabler.

Fiche technique

 Nom complet : Gaël Junior Etock

 Taille : 184 cm

Poids : 77 kg

Poste : Attaquant

Meilleur pied : Droit

 Âge : 23 Ans

Nationalité :Cameroun

 Date de naissance : 5 juillet 1993

 

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Finlande

DANS LA MEME RUBRIQUE : Sport

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 15173
Décès 359
Guéri: 11928
Actif : 2886
Source MINSANTE
Mise à jour 10/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé