France. En 1879, le maire de Paris était noir

  • Le Figaro |
  • Publié : Mardi le 10 Mai 2016 07:21:05 |
  • 26391 hits |
  • Culture |

Severiano de Heredia, fils d'esclaves affranchis, fut nommé cette année-là président du Conseil municipal.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

À l'occasion des 165 ans du décret de l'abolition de l'esclavage, le 27 avril 1848, Paris sait-il qu'il y a moins de cent cinquante ans son maire était noir? Le livre, Ce mulâtre que Paris fit maire et la République ministre*, du professeur émérite à l'université de Paris-VIII Paul Estrade, retrace le parcours de Severiano de Heredia, tombé aux oubliettes de la IIIe République française.

Franc-maçon, ce fils d'esclaves affranchis d'origine cubaine et cousin direct du poète José Maria de Heredia, représentait à l'époque la modernité et l'évolution de la pensée contemporaine. «Il marchait aux côtés des défenseurs de la presse libre et il soutenait l'effort de la révolution industrielle. Il partageait aussi les idées de Jules Ferry pour la laïcité dans la vie publique», rappelle Paul Estrade.

Severiano de Heredia avait réussi à séduire les politiques. Le 13 avril 1873, il est nommé au Conseil municipal des Ternes. Il est ensuite élu à la tête du Conseil de Paris en 1879, devenant ainsi l'équivalent du maire de l'époque. Il accéda même à la Chambre des députés après avoir été élu en 1881. Mais son plus important mandat fut celui de ministre des Travaux publiques, débuté le 30 mai 1887.

Il se retire de la vie politique en 1893

«Le colonialisme a conduit Heredia à sa perte», annonce l'auteur. «Alors que l'on justifie les conquêtes africaines pour civiliser les populations noires, il était assez contradictoire d'avoir un mulâtre au sein du gouvernement français», ajoute-t-il dans son livre. Son déclin a commencé à se préciser durant l'Exposition coloniale de 1886 au jardin d'Acclimatation, où les populations indigènes étaient exposées comme des animaux.

Après ses échecs aux élections législatives de 1889 et de 1893, il se retire de la scène politique, pour se consacrer à la littérature. Le colonialisme et la Première Guerre mondiale font alors tomber dans l'oubli celui qui fut le premier ministre «non blanc européen». Il meurt le 9 février 1901 à son domicile parisien de la rue de Courcelles, sans avoir jamais été décoré de la Légion d'honneur. Il n'est même pas mentionné sur la stèle des célébrités du cimetière des Batignolles, où il est enterré. Le site de l'Assemblée nationale lui consacre néanmoins une courte biographie.

* Paul Estrade, Severiano de Heredia. Ce mulâtre cubain que Paris fit «maire», et la République, ministre. Éditions Les Indes savantes, 2011, 162 pages, 21 euros.

 

SUR LE MEME SUJET : France

France : Emmanuel Macron est arrivé à Gao (6679)
France : France: nouveau gouvernement (6879)
France : France: l’ère Macron a commencé (4745)
France : France : les réactions après l'élection de Macron (4800)
France : Comme attendu, Emmanuel Macron élu Président de la France avec 65,5% (8079)
France : Bernard Ouandji: « Je serai très satisfait de voir Marine Le Pen élue » (6503)
France : La françafrique à l'heure de la présidentielle (6329)
France : France : Le Pen face à Macron (6210)
France : Souveraineté ou vassalisation continue de la France : rude choix le 7 mai 2017 pour les Français (5692)
France : Kylian Mbappé, le jeune prodige de l’AS Monaco que les Camerounais suivent de près (4597)
France : Deux candidats ''anti-système'' pour l'Elysée (4764)
France : Présidentielle française 2017: jour de vote (5509)
France : France : une fusillade sur les Champs-Elysées (7798)
France : Jean Luc Mélenchon, canditat aux présidentielles françaises de 2017 promet de faire libérer Laurent Gbagbo s'il est élu (8213)
France : ELECTION FRANCAISE: LE FRONT NATIONAL NOUVEAU DIRIGEANT DE LA REPUBLIQUE (9487)
France : Le scandale de l’aide française au développement (7088)
France : Présidentielle en France: début de la campagne (4657)
France : Le Paris africain de Jacqueline Ngo Mpii (4614)
France : Kylian Mbappe dément tout lien filial avec Mbappe Leppe (9624)
France : France : le ministre de l'Intérieur démissionne (8774)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Cameroun - Musique : Musique camerounaise:les jeunes au pied du mur (5109)
Cameroun - Réligion : Pr. Jean Paul Messina: « Que le christianisme intègre les réalités africaines » (6184)
Cameroun - Livre : Inspiré de faits réels… (6123)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: la chanteuse Lisa T est décédée (6998)
Cameroun - Communication : Cameroun : vers la recapitalisation de MESSAPRESSE (8928)
Cameroun - Musique : Communiqué de Olympic Gaming suite à l'agression de l'artiste camerounais Maahlox Levibeur (8972)
Cameroun - Réligion : Douala, la deuxième ville du Cameroun, au rythme du Ramadan (9585)
Cameroun - Communication : La Crtv reste leader de l’audiovisuel camerounais au 1er semestre 2017 (11009)
Cameroun - Réligion : SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa (10396)
Cameroun - Education : Don d’ordinateurs du chef de l’Etat: l’enrôlement des étudiants est lancé (11874)
Cameroun - Musique : Salatiel: Serial lover (11876)
Cameroun - Livre : Mariage polygamique (13462)
Cameroun - Education : CEP 2017: 183 candidats bakas à l’Est (14602)
Cameroun - Education : Vers l’épilogue d’une année agitée (14642)
Cameroun - Culture : Histoire du Cameroun: les grandes lignes d’un héritage (14486)
Cameroun - Réligion : DÉCÈS DE MGR BALA. Des insectes au service des enquêtes (18724)
Cameroun - Economie : Jamais sans ma tontine (16893)
Cameroun - Musique : Rencontre à Miami Beach (Floride, États-Unis d’Amérique) avec l’artiste InorieFotso, à l’occasion de la sortie de son nouvel album. (21466)
Cameroun - Musique : Rap : Benash, dans les pas de Booba (16558)
Cameroun - Réligion : Ils sont morts dans leur soutane (20870)