Jeudi le 13 Juillet 2017 11:09:02 Grégoire DJARMAILA | Cameroon-tribune Opinion

Cameroun - Sport. Elections dans les fédérations sportives: l’avant match

Pour prévenir et éviter les conflits avant, pendant et après les élections dans les fédérations sportives, le Minsep a engagé une réforme des textes organiques et des codes électoraux.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Tourner la page et partir à point. Tel semble être l’esprit qui a motivé la mise sur pied par le ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) du Comité technique chargé de réformes des fédérations sportives civiles nationales. A voir les missions prescrites à cette instance constituée de hauts responsables du Minsep, le processus de renouvellement des organes dirigeants des fédérations sportives sera remis à plat. Comme première tâche, les membres du Comité vont revisiter les contentieux en instance au sein de certaines fédérations et proposer des solutions idoines. Ils vont par la suite opérer l’audit de fonctionnement des fédérations sportives en passant en revue leurs gouvernances administrative et financière.
Ces aspects de la vie des fédérations sont recensés parmi les causes qui alimentent les conflits au sein de ces associations sportives. Mais le Comité aura pour plat de résistance, le toilettage des textes organiques et des codes électoraux pour les arrimer à la loi de 2011 sur la promotion et l’organisation des activités physiques et sportives au Cameroun. Dans ce domaine, beaucoup de récriminations sont nourries à l’encore de certains dirigeants qui élaborent des textes « taillés sur mesure ». Une situation qui débouche très souvent sur le bicéphalisme à la tête de certaines fédérations et dont la conséquence est la paralysie des activités. Il faut donc relever les écueils susceptibles de plomber le bon déroulement des échéances à venir et mettre à la tête des fédérations des hommes et des femmes capables de rehausser l’image du pays. Le fonctionnement des ligues et les relations avec le Minsep seront évalués pour aboutir sur une collaboration saine et apaisée.
Les conclusions du Comité qui sont livrables au 15 juillet prochain sont un préalable au démarrage du processus de renouvellement des organes suspendu depuis un an. Dans l’esprit et l’objectif de la réforme, il faut éviter que des élections dans les fédérations génèrent des contestations ou des velléités contestataires, comme c’est le cas actuellement dans la plupart des fédérations sportives. Le Comité qui siège au stade Ahmadou Ahidjo auditionne les présidents des fédérations sportives.
Sur le papier, cette réforme augure de bonnes perspectives dans la vie des fédérations sportives. A travers cette réforme, le Minsep veut tourner la page d’un passé moins glorieux des fédérations qui font plus parler d’elles par les faits divers que par des résultats sportifs performants. Le président et les membres du Comité technique ont donc du pain sur la planche. Ils sont appelés à  assainir cet environnement « pollué ».

La parole aux acteurs

Bertin Dongmo: « Le Comité mis en place est le bienvenu »

Secrétaire général de la Fédération camerounaise de Karaté.


« Le Comité mis en place est le bienvenu. Nous espérons qu’à la suite des concertations qui seront mises en place, les avis des membres de fédérations seront pris en compte, car ça ne servira à rien d’avoir procédé ainsi s’ils sont mis de côté. Pour les fédérations où il y a eu quelques troubles, nous espérons une uniformisation des règles, notamment des sanctions. Jusqu’ici, chaque fédération applique ses propres textes. Tout cela permettra d’arrimer le mouvement sportif à la modernité. Les textes doivent évoluer pour se projeter vers l’avant. »

 Honoré Yossi: « La loi doit prévaloir»

Président de la fédération camerounaise de cyclisme


« Je n’ai pas encore été reçu mais je crois que si on s’en tient à la philosophie qui a été exprimée, c’est une bonne chose de s’asseoir autour d’une table et de regarder les difficultés dans les fédérations. Maintenant, il faut qu’en regardant ces difficultés, on puisse tenir compte de toutes les réalités. Je pense qu’avec ces assises on peut examiner toutes des réalités en face et trouver des solutions pour que le sport vive. Je crois que pour que les élections se passent dans de très bonnes conditions il faudrait qu’on puisse écouter toutes les parties et qu’on fasse en sorte que la loi puisse prévaloir. »  

Achille Balemagna: “Things Will Change For The Better”

President, Cameroon Bodybuilding and Fitness Federation


“We think that with the new way of doing things and in line with the law of 2011 there will be some improvement in the manner in which elections will be organised. Because sports federations do not have the same specificities so they have to adapt to the concept on the functioning of the federations and the laws concerning the international federations. We just hope that the new way of doing things will be better. I think they are going to do everything to enable each federation to be on the right track.”

Emmanuel Motomby Mbome: “A Good Initiative of The Minister”

President, Cameroon athletics Federation


“The ad hoc committee which the Minister of Sports and Physical Education has put in place is for it to oversee and ensure that federations are run without problems. Because I am made to understand that there are some federations that since 2013 still have some litigation cases. This is not really favourable. So I think the Minister wants federations to be united and speak the same language. At the end of the excise I am sure that if we are going to have elections there might be some modifications in the manner in which elections are run. We hope that at end of it all the all elections are going to take place.”

Lire aussi