Cameroun - Faits divers. Dynastie le Tigre : « La Dynastie Family n’a rien à voir avec une association perverse »

  • chapchapmag.com |
  • Publié : Mardi le 30 Juin 2015 11:59:42 |
  • 34978 hits |
  • Culture |

Nous sommes au domicile de l’artiste musicien Dynastie Le Tigre à Yaoundé. Le but est de recueillir des informations auprès de Dynastie Le tigre, en rapport avec le décès de la jeune Nicky, assassinée la nuit du lundi au mardi dernier, et membre de l’association Dynastie Family.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



Quelle relation existait-il entre Nicky, la victime, et vous ?
Je commencerais par dire un grand merci à Chap Chap pour cet entretien. Parce que ce n’est pas tous les médias qui sont professionnels à proprement parler. D’autres racontent des choses sans fondement. Pour dire vrai, je ne me sens pas bien, à cause de la perte d’une amie de longue date. Elle avait été ma camarade de classe entre 1999 et 2003, lorsque nous étions en classes de CE1, CE2, CM1 et CM2. Nous avions quinze années d’amitié. Elle était également vice-présidente de l’association La Dynastie Family. Je ne peux que souhaiter le repos de son âme et surtout, que justice soit faite.

Que s’est il passé la nuit du lundi 22 juin au mardi 23 juin dernier ?
Après la réunion de ce lundi, chacun a pris sa route et Nicky a écrit aux environs de minuit disant que tout le monde était bien arrivé. Je suppose par là qu’elle était déjà dans son quartier. Le lendemain on nous appelle pour nous pour nous informer que Nicky a été retrouvée morte à 100 mètres de sa maison à Jouvence. Vous-même regardez, je suis sur la route de Mfou et elle vers Mendong. C’est carrément deux quartiers diamétralement opposé. En plus, nous sortions d’un voyage dans lequel nous avons fait près d’une semaine sans sommeil véritable. Mais par la grâce de Dieu, nous sommes arrivés et on a fait ce qu’on avait à faire. Ensuite, pendant la journée du mardi, nous avons reçu la triste nouvelle de son décès.

Certains disent que vous avez été arrêté à cause de ce meurtre. D’autres disent que vous avez été entendu. Qu’en est-il réellement ?
Un jour avant la mort de Nicky, nous étions à la réunion. Comme l’exige toute enquête digne de ce nom, il fallait que mon témoignage soit enregistré, question d’aider les enquêteurs à trouver des pistes pour faire répondre au criminel de ses actes. En regardant de près la dépouille, il est évident que c’est l’œuvre d’un professionnel. En effet, différents impacts étaient présents sur le corps de Nicky, qui aurait été poignardée au niveau du cœur, des bras et des genoux, certainement dans le but de ne pas lui donner la moindre chance de survivre. C’est une preuve irréfutable qu’il ne s’agit aucunement d’un profane. En plus, il fallait être très rusé pour en arriver là. Fallait vraiment avoir une haine profonde vis-à-vis d’elle. En plus, je n’étais pas le seul à être au commissariat ! Toute la famille de Nicky, la victime, y était également. Sa maman, ses cousins, ses cousines et autres pour la même raison (témoigner). Tout simplement parce que c’est la procédure normale de toute enquête policière.


Le nom de Stanley Enow revient constamment dans cette affaire. Quelle est la relation effective qui existe entre vous deux ?

Stanley est un artiste, un frère, on se connait depuis 2011. Mais, je ne voudrais pas parler de lui comme étant un frère, ou un ami, parce que j’ai suivi son émission avant-hier (jeudi, le 25 juin 2015) sur c’est comment, et il a dit qu’on n’était pas amis, qu’on ne se voyait pas, qu’on ne s’appelait non plus. Il a ajouté que notre relation était purement professionnelle. De surcroît, Je n’ai même pas son numéro, il n’a non pas le mien. Tout ceci m’emmène à ne pas vouloir parler de lui comme étant un ami mais plutôt comme un collègue car, nous avons fait un featuring tous les deux. En plus, Stanley n’était même pas au Cameroun au moment des faits. Donc, si certain ont parlé des choses juste parce que leurs bouches sont ouvertes, qu’ils arrêtent ce bavardage sur Internet parce que c’est du n’importe quoi.

Il semblerait qu’il existe un groupe WhatsApp rattaché à l’association « La Dynastie Family » et qui serait à l’origine de tous ces troubles. En somme, parlez-nous de ce groupe.
La Dynastie Family n’a rien à voir avec une association perverse. WhatsApp ici est juste un moyen de communication aisé entre les différents membres du groupe. Je souligne également que nous existons en tant que association depuis 2014 (en décembre voici les vidéo de notre visite à l’orphelinat) et ce n’est que ces derniers mois que le groupe WhatsApp a été créé plus précisément le 03 avril 2015 dans le seul but de faciliter la communication entre les membres. C’est un groupe d’amis et la plupart sont mes amis de la vraie vie. On ne se connait pas sur Internet. Nous sommes en 2015 où un groupe d’amis facebook ou WhatsApp faciliter la communication dans de pareilles circonstances. Cela fait partie des nouvelles technologies qui méritent d’être exploité de manière objective.

Quel est le but et la finalité de ce groupe ?
J’étais en train de vous dire que j’ai des amis et nous avons décidé de nous réunir, de faire des dons dans des orphelinats, des œuvres de charité et humanitaires. Je crois que j’ai beaucoup souffert dans ma vie et quand je vois des enfants qui souffrent, ça ne me laisse pas indifférent tout simplement que je suis passé par là. Alors, j’ai vu des amis qui pensaient comme moi, et depuis décembre2014 nous faisons des dons dans les orphelinats. Nous avons eu à passer à l’émission planète stars d’Alain Dexter, où nous avions eu à annoncer notre tournée dans les orphelinats. Nous avons également assisté à une émission de Caravane Mobile à Canal 2 internationale, dans laquelle nous avons eu l’occasion de parler de nos objectifs. Nous avons également fait une émission à Magic Afro Style avec le grand frère ATOBA, PICSO BLACK, qui m’a reçu ainsi que mon association Dynastie Family, et nous avons eu une fois de plus à parler de nos œuvres. A côté de cela, nous nous soutenons mutuellement. Par exemple, il y a un de nos membres qui a perdu son papa il y a de cela deux semaines, et nous sommes là à ses côtés. J’ai fait mon concert, l’association m’a soutenue. Des activités sportives comme l’organisation des matches de football contre d’autres équipes, fait également partie de nos activités.

Quels étaient les principaux sujets abordés pendant votre dernière réunion ?
Nous étions entrain de faire la réunion pour la prochaine tournée dans les orphelinats prévue pour le mois de juillet de cette année. Nous avons voté le budget lundi dernier, nous parlions aussi des visites médicales que l’association devrait faire étant donné que nous avons aussi des docteurs parmi nous. Ce qui devait se faire presque gratuitement et le reste à mes frais. Parce que je leur ai sensibilisé en leur faisant comprendre que : « pour donner la vie, il faut soi-même avoir la vie ». Mais le plus important lors de cette réunion était les dons dans les orphelinats en juillet prochain.

Qu’avez-vous à dire pour votre défense en rapport avec ce qui est en train d’être dit à votre sujet ces derniers jours ?
Je tiens à noter que je n’ai pas reçu de convocation du commissariat. J’y étais pour témoigner, après quoi je suis rentré chez moi. Vous convenez avec moi que, dans un pays comme le Cameroun où règne le droit, les assassins, même s’ils ne sont pas encore jugés, ne rentre pas à la maison. Un assassin est un danger public, c’est l’une des raisons pour lesquelles il sera dans un premier temps placé en garde-à-vue. Or, vous êtes venus me faire l’interview à domicile, et vous m’avez trouvé à la maison sans police sur les lieux. Je suis juste victime de la diffamation, du chantage, venant de l’Internet. Parce qu’il y a certaines personnes qui disent des choses et après se cachent. Ils sont contents, parce que l’information est passée, les médias en parlent alors que eux-mêmes ils sont cachés ! Il y a pourtant eu un meurtre ! Il faudrait qu’ils se manifestent, parce qu’on a besoin d’eux au commissariat pour témoigner de ce qu’ils savent ! Actuellement, nous prions Dieu pour que justice soit faite. Les gens racontent que j’ai été arrêté ou encore que j’ai été recherché. Vous venez me faire l’interview chez moi. Est-ce-que vous avez vu la police ici ? Non, bien évidemment. Vous m’avez trouvé couché. Mon souhait est que l’âme de Nicky repose en paix parce que Dieu seul sait pourquoi il a permis cela. En suite, laissons la justice faire son travail.

Curieusement il y a un fichier audio qui circule depuis un certain temps sur Internet. La voix ressemble beaucoup plus à celle d’une jeune femme qui ne laisse cependant aucun détail permettant de l’identifier (nom et photo). « Elle » affirme avoir été l’une de vos « victimes ».
Selon vous, qui vous en veut ?

Qui m’en veut ? C’est le sorcier ! Le sorcier qui ne veut pas voir un jeune camerounais de 25 ans représenter le vert-rouge-jaune au Cameroun comme à l’extérieur. Vous dites qu’il y a une voix qui circule. Vous ne connaissez ni le nom, ni son numéro de téléphone, vous ne pouvez non plus associer une image à cette voix. Posez-vous une question. Pourquoi elle reste dans l’ombre ? Les gens qui accusent Dynastie avec preuve, montrez-vous, moi je vais me permettre de vous guider vers les enquêteurs pour que vous puissiez faire votre déposition. Maintenant, ils disent des choses et ils se cachent. Que ceux qui m’accusent et qui font des enregistrements audio sortent de leur cachette et qu’ils parlent haut et fort. Je me chargerai de leur montrer le chemin qui mène aux médias, ainsi que celui qui mène au commissariat. Car je pense que contrairement à WhattsApp, ce sont des lieux indiqués pour des témoignages d’une telle envergure. N’importe qui peut passer par WhattsApp, rester dans l’ombre et salir le nom de n’importe qui. Surtout ici au Cameroun où règne la jalousie, la diffamation, le chantage.

Avez-vous peur pour votre carrière ?
Ma seule douleur ici, et celui du groupe je pense, c’est la mort de notre amie Nicky. Et en dehors de ça, les détracteurs qui se lèvent et qui estiment pouvoir briser ma carrière, ils me font rire parce que la Bible dit : « La bénédiction qui viens de l’Eternel ne s’accompagne d’aucun chagrin ». Et pour l’instant, je sais que : « Le malheur atteint les enfants de Dieu et que l’Eternel les en délivre toujours. Jésus Christ est mon rempart et c’est comme ça ». On va manipuler le peuple, manipuler les gens, leur raconter n’importe quoi mais la vérité finira toujours par transparaître. C’est ainsi que les mauvaises langues avaient accusé Lady Ponce, l’accusant l’avoir été surprise en possession de sexe d’hommes dans les pains. Le même scénario c’est reproduit avec Mani Bella. Tout cela pour les accuser de meurtre car plusieurs sexe d’hommes est synonyme de plusieurs homme tués. Si de telles affirmations étaient fondées, est-ce que la loi camerounaise est si lâche pour les laisser en libre circulation ? Où alors, si mon groupe et moi sommes à l’origine d’un meurtre, pourquoi devrait-on continuer à vaquer à nos occupations comme si de rien n’était ? Si vous ne faite pas confiance à notre justice, moi je la fais confiance et je dis que justice soit faite. Que ce soit le domaine judiciaire ou la justice divine, le temps nous dira plus. Du reste, laissons parler les gens.

Quelles sont vos relations avec les hommes des médias ?
Le média c’est le média, moi je suis artiste et maintenant parmi les hommes des médias on a aussi des aînés qui encouragent ce qu’on fait et qui nous corrigent aussi quand il le faut lorsqu’on fait une bêtise. Même s‘il leur arrive de publier quoique ce soit, ils publient, mais avec des preuves parce qu’ils sont professionnels. Mais il y a aussi des « cancrelats de longue route »et c’est le Cameroun, on fait avec !

Est-ce que vous avez l’impression que le monde entier est contre vous ?
Parfois ça m’arrive, mais de l’autre côté, je sais que Dieu est au ciel et au-delà de cela, ma conscience est tranquille. Il y a aussi des fans qui prennent eux même l’initiative de me poser des questions. J’essaie de leur expliquer. D’autres me juge sans connaitre le fondement de telles accusations. Au-delà de ça, Dieu soit loué, parce que : « Tout ce qui arrive à un enfant de Dieu concoure à son bien ». Je suis sûr d’une chose, une grande bénédiction m’attend après cette épreuve.

Qu’avez-vous à dire à ceux qui vous croient capable d’ôter la vie à un être humain ou alors d’appartenir à un gan capable de le faire ?
Ce que je vais dire c’est que depuis que je suis né, je n’ai tué que des animaux comme des moustiques et des souris. J’écrasais souvent les moustiques sur les murs de la maison, partout. Malheureuse était la souris qui croisait mon chemin. Soit je l’assommais, soit je la coinçais entre le battant et le cadre de la porte. Que dire de la « bagarre », cela fait environ dix bonnes années que je n’ai plus vécu cette expérience. Donc, je pense que ce sont des psychopathes qui sont à mesure de poser de tels actes criminels. On va se battre pour que Nicky ait des obsèques dignes de ce nom, si la famille nous le permettra, parce que c’est notre sœur. Je suis sûr que de là où elle se trouve, elle pleure à cause de ces fausses accusations.

Quelle a été votre attitude vis-à-vis de sa famille après cette crise ?
Nous sommes allés vers eux lorsque nous avons appris son décès. J’ai trouvé notre maman en train de pleurer assise au salon. Je suis entré au salon, je l’ai consolé avant de réaliser que moi-même j’étais en l’arme. Elle était vraiment très triste et j’imagine combien sa douleur peut être grande, étant donné que, moi-même j’ai déjà eu à perdre un enfant, une fillette de 4 ans, il y a de cela 3 ans.

Avez-vous quelque chose d’autre à ajouter à la fin de cet entretien ?
Ce que je vais dire à tous les fans c’est que, Dynastie c’est un chanteur, je chante ce que je pense, je dis ce que je pense, ôter la vie à des humains, ou encore marcher avec des amies malsains, ne fait pas partie de mes principes. S’il y a un de tel parmi nous, et que demain ou après-demain on le découvre, c’est nous qui allons le dénoncer. Il paiera pour cet acte odieux. Mais pour l’instant, il n’y a pas de suspect ici. Laissez parler les gens. Ceux qui aiment Dynastie et qui croient en lui, à eux, je dis une grand merci. Et ceux qui n’aimaient pas Dynastie et qui profite de cette situation pour le saboter, à eux, un grand merci aussi. Je crois fermement que Dieu est le Dieu du début et de la Fin. La fin d’une chose vaut mieux que son commencement. Le chemin est long. Je ne suis ni le premier et je ne serai non plus le dernier à être victime de fausses accusations. Si ceux qui l’ont vécu avant moi ont pu garder le moral dans de pareilles circonstances, je pense que je devrais suivre leur exemple. Manie Bella, par exemple a eu un succès total juste après des fausses accusations. Cela signifie qu’après de fausses accusations, Dieu l’a élevé. Je pense que ceux qui m’accuse de façon injuste, ou qui me jettent des pierres sans me connaître me bénissent parallèlement. L’avenir nous dira plus sur cette affaire.

Le magazine Chap Chap par ma voix et celui de ma collègue vous dit merci.
C’est moi qui vous dis merci. Vous êtes venues chez moi « chap chap » le matin. On a causé en mode « chap chap ». Et je crois que, les « chap boys » et les « chap girls » vont se connecter sur Chap Chap pour connaître la vraie version des faits. Et laisser les bouches des gens qui sont inutiles.
 

Interview réalisée par Anasthasie NKONO 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Faits divers

Cameroun - Faits divers : Briqueterie : Trois étudiants victimes d’agression (29027)
Cameroun - Faits divers : Hôpital militaire de Yaoundé : Un faux gendarme aux arrêts (11052)
Cameroun - Faits divers : 4 membres d’une même famille meurent dans un incendie au Cameroun (7371)
Cameroun - Faits divers : Sud:Un cadavre à Ekombité, Ebolowa (8019)
Cameroun - Faits divers : Etoug-Ebe : suspectée d’avoir tué ses jumeaux (7968)
Cameroun - Faits divers : Drame : Les derniers jours de Farrhel Abena (10690)
Cameroun - Faits divers : Cameroun: Un corps extrait du lac municipal de Yaoundé (9785)
Cameroun - Faits divers : SUD,Ebolowa : Un étudiant meurt suite à l’effondrement des latrines (7391)
Cameroun - Faits divers : Un réseau d’agresseurs démantelé à Yaoundé (10245)
Cameroun - Faits divers : La fille de « Big Mop » retrouvée à Limbé (10617)
Cameroun - Faits divers : Cameroun : Douala, un militaire poignarde mortellement deux femmes dont une enceinte. Le compte rendu de la gendarmerie (9673)
Cameroun - Faits divers : Bafoussam : Deux enfants meurent asphyxiés (9078)
Cameroun - Faits divers : Un agriculteur assassiné à Madingring (9313)
Cameroun - Faits divers : Yaoundé: incendie au marché d’Etoudi (9184)
Cameroun - Faits divers : Accident de la route: quatre morts près d’Edéa (8532)
Cameroun - Faits divers : Cameroun : Pour une histoire d’argent, le journaliste Boris Bertolt et l’éditeur Haman Mana à couteaux tirés (18721)
Cameroun - Faits divers : Bafoussam : La grève des commerçants n’était qu’un canular (10998)
Cameroun - Faits divers : Un homme de 77 ans meurt sur une jeune fille à Douala (11144)
Cameroun - Faits divers : Mayo-Danay: un homme se suicide à Datchéka (12160)
Cameroun - Faits divers : Kalfou: des voleurs de bétail aux arrêts (12986)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Cameroun - Musique : Musique camerounaise:les jeunes au pied du mur (7698)
Cameroun - Réligion : Pr. Jean Paul Messina: « Que le christianisme intègre les réalités africaines » (8786)
Cameroun - Livre : Inspiré de faits réels… (8697)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: la chanteuse Lisa T est décédée (9741)
Cameroun - Communication : Cameroun : vers la recapitalisation de MESSAPRESSE (11420)
Cameroun - Musique : Communiqué de Olympic Gaming suite à l'agression de l'artiste camerounais Maahlox Levibeur (11575)
Cameroun - Réligion : Douala, la deuxième ville du Cameroun, au rythme du Ramadan (12106)
Cameroun - Communication : La Crtv reste leader de l’audiovisuel camerounais au 1er semestre 2017 (13571)
Cameroun - Réligion : SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa (12961)
Cameroun - Education : Don d’ordinateurs du chef de l’Etat: l’enrôlement des étudiants est lancé (14457)
Cameroun - Musique : Salatiel: Serial lover (14428)
Cameroun - Livre : Mariage polygamique (16006)
Cameroun - Education : CEP 2017: 183 candidats bakas à l’Est (17159)
Cameroun - Education : Vers l’épilogue d’une année agitée (17181)
Cameroun - Culture : Histoire du Cameroun: les grandes lignes d’un héritage (17010)
Cameroun - Réligion : DÉCÈS DE MGR BALA. Des insectes au service des enquêtes (21314)
Cameroun - Economie : Jamais sans ma tontine (19424)
Cameroun - Musique : Rencontre à Miami Beach (Floride, États-Unis d’Amérique) avec l’artiste InorieFotso, à l’occasion de la sortie de son nouvel album. (23991)
Cameroun - Musique : Rap : Benash, dans les pas de Booba (19121)
Cameroun - Réligion : Ils sont morts dans leur soutane (23439)