Cameroun - France. Des ingénieurs du génie civil Camerounais tracassés par l'ambassade de France

cameroun24.net Vendredi le 01 Novembre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Sur dénonciation de Kizito Ngoa, le président de l'Ordre national des Ingénieurs du génie civil du Cameroun, Jean Yves Le Drian, le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, a instruit l'ambassadeur de France au Cameroun de délivrer urgemment le précieux sésame à tous les membres de cette organisation professionnelle pour leur participation au Salon Batimat 2019 qui se tient dans quelques jours à Paris.

ADS

En escale au siège du Gicam, le Groupement inter patronal du Cameroun, Jean Yves Le Drian, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères a évalué l’état des relations entre la France et le Cameroun en général,  entre la France et le patronat camerounais en particulier. «Je suis venu relancer les relations entre la France et le Cameroun à la demande du président Emmanuel Macron», a-t-il avoué. Sauf que le secteur privé camerounais sollicite de l’Hexagone «une refondation du partenariat entre la France et le monde des affaires camerounais». Célestin Tawamba, le président du Gicam a ainsi égrené au nom des patrons Camerounais,  une dizaine de points de base de cette nouvelle collaboration. Points de base parmi lesquels figure «la facilitation de l’obtention des visas d’affaires», afin, précise-t-il «d’accroître la mobilité des chefs d’entreprises dont les fournisseurs et partenaires sont dans leur majorité généralement basés dans les pays de l’Union européenne, et principalement la France».

Kisito Ngoa, le président de l’Ordre national des Ingénieurs du génie civil du Cameroun a tout de suite interpellé Jean Yves Le Drian sur le sujet, objet de graves frictions entre la France et le secteur privé camerounais principalement: «certains de mes confrères architectes ayant demandé le visa pour participer au Batimat 2019 à Paris se sont vu refuser le visa pour la France aux motifs qu’ils n’offraient pas des garanties de retour au Cameroun. Nous sommes surpris car les ingénieurs du génie civil du Cameroun se sont toujours rendus en France ou dans tout autre pays d’Europe dans le cadre de leur travail, jamais, il n’y a eu de défection clandestine de nos membres». Kizito Ngoa crevait ainsi l’abcès en présence de Christophe Guilhou, l’ambassadeur de France au Cameroun, visiblement embarrassé, vu le bouche-à-oreille entre lui et Jean Yves Le Drian au moment de l’envolée verbale du président de l’Ordre des ingénieurs du génie civil du Cameroun indique encore Ecomatin.

Jean Yves Le Drian va tout de suite donner des instructions pour délivrance rapide des visas aux membres de l’Onigcc recalés : «si, c’est pour le Batimat, il s’agit d’une bonne cause. C’est également une manifestation de la coopération gagnant-gagnant entre la France et le Cameroun», a-t-il précisé. Toutefois, à l’attention de Kizito Ngoa, le diplomate français a rappelé que «l’obtention d’un visa n’est pas systématique. La France comme le Cameroun peut décider d’accorder ou de refuser des visas d’entrée pour une raison ou pour une autre».

«Batimat» est un salon international des innovations pour le bâtiment et l’architecture regroupant experts en bâtiment, ingénieur du génie civil, architectes, etc. L’événement  se tient du 6 au 10 novembre 2019.

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS