Femmes. Comment reconnaître l'épuisement professionnel ?

  • Julie Giorgetta | Fourchette & Bikini |
  • Publié : Lundi le 20 Mars 2017 08:48:22 |
  • 8557 hits |
  • Opinion |

Passionnée par votre boulot, vous cumulez les dossiers, même si cela implique de travailler le week-end. C'est bien d'être perfectionniste mais il ne faudrait pas y laisser votre santé. Comment reconnaître et surtout admettre que vous êtes en plein burn-out ? Éléments de réponse.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Vous etes extrêmement fatiguée

Depuis quelques mois, vous ressentez une intense fatigue. Vous avez beau enchaîner des nuits de 8 heures, vous êtes toujours aussi exténuée au réveil. Pourtant, sur le plan médical, tout semble normal.

Vous êtes très impliquée au travail

Vous adorez votre job. À tel point que vous n'hésitez pas à travailler soir et week-end pour avancer. C'est bien d'être impliquée et d'aimer ce que l'on fait, mais à trop en faire, non seulement vous finirez par ressentir du dégoût pour votre travail mais en plus, vous allez y laisser votre santé.

Et si vous ralentissiez un peu ?

Ce n'est pas parce que vous prenez le temps de vous reposer que votre boss vous en voudra ! Tout le monde a besoin de repos. Vous êtes déprimée Certes, vous êtes très impliquée dans votre travail mais pour tout le reste, vous n'avez plus aucune motivation. Passer du temps avec votre amoureux, votre famille ou vos amis est devenu secondaire. Bref, vous êtes déprimée et vous préférez être seule la plupart du temps.

Vous avez des douleurs

Sachez que si vous refusez de l'entendre, votre corps s'exprime d'une autre manière. Par des douleurs notamment : dans les cervicales, au dos, maux de tête... Ainsi que des problèmes gastriques comme des remontées gastro-œsophagiennes ou des crampes d'estomac.

Vous avez des troubles de concentration

C'est typique d'une personne en plein épuisement professionnel. Vous n'arrivez plus à vous concentrer et avez tendance à oublier certaines choses. Et pour cause, votre cerveau est en surchauffe, il commence à montrer des signes de faiblesse. Vous vous dévalorisez La personne qui fait un burn-out a tendance à se dévaloriser. À ses yeux, elle n'en fait pas assez et elle s'en veut terriblement.

Vous êtes démotivée

Le travail n'est plus un plaisir mais une contrainte. Vous traînez des pieds pour y aller, vous avez l'impression que de toute manière, ce que vous faites est nul et dénué d'intérêt. Vous n'arrivez plus à faire votre job et y passez davantage de temps dans l'espoir de compenser ce sentiment d'échec.

Vous vous négligez

Vous qui adoriez prendre soin de vous, vous vous laissez complètement aller. Vous ne faites plus de sport, vous vous ne soignez plus votre apparence, vous mangez n'importe quoi et le regrettez ensuite...bref, vous ne vous reconnaissez plus.

SUR LE MEME SUJET : Femmes

Femmes : Comment éviter d'avoir mal au dos en portant son sac à main (8889)
Femmes : Photos nues de Melania Trump: Carla Bruni prend la défense de la Première dame US (9430)
Femmes : Le célibat est-il plus épanouissant que le mariage? (8837)
Femmes : Rosine Tcheutchoua: avec conviction. Une chaussure à leur pied (9914)
Femmes : Comment garder ses vêtements blancs? (8699)
Femmes : Quatre règles plutôt simples pour vivre plus longtemps (14476)
Femmes : «Hip Thrust» : l'exercice à connaître pour un fessier de rêve ! (11996)
Femmes : Graphologie: quand l’écriture trahit vos traits de personnalité (13816)
Femmes : Politesse: 50 règles d’or à toujours respecter (6386)
Femmes : Mon enfant n'arrive pas à dormir: je fais quoi? (7585)
Femmes : 8 légumes qui ne sont pas forcément vos amis (6187)
Femmes : Ce type de femmes rend les hommes plus heureux (selon la science) (7071)
Femmes : Ce qu’il ne faut surtout pas faire après une dispute (6229)
Femmes : Manger trop gras endommage le cerveau (5001)
Femmes : Les conseils pour nettoyer son foie naturellement (8515)
Femmes : La justice l’oblige à prouver… qu’il n’aime plus sa femme! (8113)
Femmes : Facebook en guerre contre le «revenge porn» (15987)
Femmes : Le couple est-il censé être inspirant? (7583)
Femmes : Booster le sommeil lent permettrait d’être en meilleur santé (5431)
Femmes : 6 trucs à faire après le boulot pour être plus heureuse et en forme (8379)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Guinée Equatoriale : Procès Obiang: les accusations fracassantes d'un mercenaire contre Soros et Bourdon (1407)
Lutte contre Boko Haram : Huit soldats tchadiens tués au Nigéria (1436)
Inde : Inde : 7500 bourses d’étudiants pour les africains (1368)
CC Russie 2018 : CMR-ALL : La réaction des entraineurs (6219)
CC Russie 2018 : J. Remy Ngono : Les Allemands mangent la sauce des Lions boucanés pour le Ramadan. (8240)
Congo : ''Biens mal acquis'': mise en examen de la fille et du gendre de Sassou Nguesso (7204)
CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (11602)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (11465)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (11470)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (11306)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (7610)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (8543)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (7790)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (8732)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (8824)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (8794)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (8950)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (8993)
Cameroun - Football : Accusations: Eto’o répond à Bernard Tchoutang (9704)
CC Russie 2018 : Fifa : Gianni Infantino «extrêmement heureux» de l'assistance vidéo à la Coupe des Confédérations (8854)