Centrafrique. Centrafrique: la nouvelle présidente nomme son Premier ministre

  • AFP |
  • Publié : Samedi le 25 Janvier 2014 16:10:42 |
  • 37151 hits |
  • Société |

BANGUI (AFP) - La nouvelle présidente centrafricaine a nommé samedi André Nzapayeké au poste de Premier ministre, dans un contexte tendu de pillages et de violences entre chrétiens et musulmans à Bangui, qui menacent d'entrée de jeu son pouvoir.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



Peu connu du grand public, M. Nzapayeké, de confession chrétienne, vice-président de la Banque de développement des Etats d'Afrique centrale (BDEAC) et précédemment secrétaire général de la Banque africaine de développement (BAD), aura la lourde tâche de former un nouveau gouvernement chargé de ramener la paix dans un pays plongé dans le chaos.

L'assassinat vendredi par des miliciens chrétiens anti-balaka d'un ancien ministre musulman, Joseph Kalité, proche de l'ex-président Michel Djotodia, a provoqué une nouvelle flambée de violences qui s'est poursuivie jusque dans la nuit, selon des habitants interrogés par l'AFP.

L'urgence a contraint la présidente Catherine Samba Panza à consacrer une partie de sa journée au dossier sécuritaire, alors qu'elle a repris samedi ses consultations pour la composition du gouvernement, a-t-on appris auprès de ses services.


De jeunes musulmans ont attaqué peu après le couvre-feu de 18H00 le quartier chrétien Malimaka, situé en bordure du quartier musulman Miskine, au centre-ville. "Ca tire régulièrement, et ils lancent aussi des grenades à 50 mètres de ma maison", a indiqué à l'AFP un habitant, très inquiet. Pendant l'entretien téléphonique, des coups de feu étaient audibles

En journée à Miskine, la tension était palpable, avec très peu d'animation, après des échanges de tirs vendredi soir entre la force africaine (Misca) et des combattants ex-Séléka, a constaté un journaliste de l'AFP.

Non loin de là, près de l'Assemblée nationale, le contingent équato-guinéen de la Misca a également essuyé des tirs. Après ces tirs, les soldats équato-guinéens ont arrêté "une dizaine d'ex-Séléka" et saisi des armes, a déclaré à l'AFP le sergent Mariano.

Comme les jours précédents, tensions, pillages ou affrontements se concentrent dans trois zones de la capitale, dans des quartiers mixtes ou majoritairement musulmans, ou encore près des camps où sont cantonnés les combattants ex-Séléka de M. Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier pour son incapacité à mettre fin aux tueries interreligieuses.


Le premier point de fixation des tensions est la sortie nord de Bangui, au PK-12 et PK-13, déserté par des milliers de civils musulmans qui ont fui au Tchad et cibles de pillards, civils chrétiens et miliciens anti-balaka "incontrôlés", selon des responsables de ce mouvement formé de différents groupes.

Le deuxième point est le PK-5, au centre-ville, le poumon commercial de la capitale, avec ses centaines de magasins  appartenant pour la plupart à des musulmans.

Ecoles toujours fermées

 

Ces commerces (alimentation, téléphonie, pièces détachées pour automobiles) attisent la convoitise des pillards et anti-balaka massés aux environs et qui lancent des raids, entraînant la riposte de jeunes musulmans, aidés d'ex-Séléka, avec des violences débordant dans les quartiers voisins, particulièrement à Miskine.


Vendredi, l'imam de la mosquée du PK-5, Walidou Modibo, a déclaré à la presse que les imams "laissent les fidèles décider des réactions qu'ils jugent les plus appropriées face à toute nouvelle provocation", face à "l'expansion illimitée de violences gratuites à l'égard de sujets musulmans et la passivité complice des forces chargées du maintien de l'ordre", mettant ainsi directement en cause les forces française et africaine.

Répondant à ces mises en cause, le lieutenant-colonel Thomas Mollard, porte-parole des forces françaises, a assuré à l'AFP que "le but de Sangaris reste d'améliorer la sécurité partout et d'intervenir rapidement et opportunément".

Le troisième point de tension se trouve dans le sud de la ville, au bord du fleuve Oubangui, près du camp Kasaï où sont cantonnés avec leur armement de nombreux ex-Séléka depuis le déclenchement, le 5 décembre, de l'opération française Sangaris.

Miliciens anti-balaka et civils bloquent régulièrement les accès au camp pour empêcher le ravitaillement des combattants, provoquant des incidents. Samedi, des soldats français étaient visibles aux abords du camp, où ils sont rentrés dans la matinée pour "enregistrer les combattants", prélude à un prochain départ vers un autre site, ont expliqué des habitants.

Dans le reste de la capitale, selon des habitants et des responsables centrafricains interrogés par l'AFP, la situation sécuritaire s'est nettement améliorée depuis le début de l'intervention française et le renforcement de la Misca qui compte désormais environ 5.200 hommes, avec l'arrivée samedi des derniers hommes du bataillon rwandais. Dans de nombreux secteurs, l'activité commerciale a repris son rythme de croisière.

Mais les administrations ne fonctionnent toujours pas et les écoles n'ont pas rouvert. Dans certains établissements, la rentrée scolaire, prévue en octobre, n'a jamais eu lieu.

En province, de vastes zones sont toujours sous la coupe de chefs de guerre qui tiennent à leur merci une population confrontée à une crise humanitaire sans précédent, dans un pays parmi les plus pauvres du continent malgré son potentiel agricole et minier.
 

SUR LE MEME SUJET : Centrafrique

Centrafrique : RCA : des Casques bleus congolais accusés d'abus sexuels (12898)
Centrafrique : RCA: retrait des forces spéciales américaines (8763)
Centrafrique : Le Camerounais Omam Biyick nommé sélectionneur de la RCA (7556)
Centrafrique : Accusations de viols en Centrafrique : pas d'inculpation pour les soldats français (8715)
Centrafrique : Centrafrique: Sangaris lève le camp (9224)
Centrafrique : Isidore Imbula élu président de la Fédération centrafricaine de basketball (9065)
Centrafrique : Sangaris: le président centrafricain demande que le droit des victimes soit respecté (11700)
Centrafrique : RCA : un convoi « lourdement armé» arrêté (14724)
Centrafrique : Un autre fils de François Bozizé interpellé au Cameroun (17260)
Centrafrique : La Minusca tente de calmer des tensions communautaires à Bangui (16007)
Centrafrique : Centrafrique: Touadéra, le président continue de dispenser des cours de mathématiques (18373)
Centrafrique : Les troupes françaises ne partiront plus de la RCA. Surprise ? (18067)
Centrafrique : Pourquoi l’accueil par les Africains du retrait des troupes françaises de la RCA en 2016 doit être partiel (18419)
Centrafrique : RCA: la France va enquêter sur les abus de ses soldats (17939)
Centrafrique : RCA : Touadéra prête serment (20121)
Centrafrique : Rca: Faustin Archange Touadéra se prépare pour l’investiture (22520)
Centrafrique : RCA : Touadéra déclaré vainqueur (20681)
Centrafrique : Key Challenges Awaiting Touadéra (21443)
Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra élu président de Centrafrique (28131)
Centrafrique : Un milliard de FCFA du Cameroun pour l'organisation des élections en Centrafrique (28594)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Cameroun - Gabon : Le gouvernement camerounais ressuscite le projet du marché d’Aboulou, frontalier avec le Gabon (3976)
Cameroun - Consommation : Les importations illégales du Nigeria et de Guinée Equatoriale ont provoqué une baisse des ventes de bière au Cameroun (3983)
Accident Train Camrail : Camrail dénonce le blocage des discussions d‘indemnisation des victimes de l’accident du 21 octobre (4185)
CEMAC : Le Cameroun veut lever 5 milliards FCFA sur le marché de la CEMAC (3607)
Lutte contre Boko Haram : Un militaire camerounais tué dans une attaque de Boko Haram dans l’Extrême-Nord (3651)
Cameroun - Agriculture : Cacao : comment la filière camerounaise cherche à sortir de la crise (4264)
Cameroun - Economie : Cameroun : le grand gaspillage dans l'administration publique (3615)
Cameroun - Transports : Cameroun, le Medi Lisbon devient le 1er bateau commercial à accoster au port en eau profonde de Kribi (6884)
Cameroun - Energie : Cameroun : la production de la centrale à gaz de Logbaba pourrait doubler, à 100 MW, selon le DG de VOG (8291)
Cameroun - Economie : Le FMI accorde un crédit de 666,2 millions de dollars au Cameroun (officiel) (7745)
Cameroun - Transports : Le Cameroun dispose d’un schéma directeur des voies navigables (7735)
Cameroun - Transports : L’espace aérien du Cameroun désormais sous couverture radar (7392)
Cameroun - Diaspora : Diaspora camerounaise: les attentes du gouvernement (10490)
Cameroun - Pêche : Le Cameroun accuse un déficit de 110 000 tonnes de poisson par an (9217)
Cameroun - Energie : Cameroun : la SONARA en capacité de traiter le brut lourd (8467)
Lutte contre Boko Haram : Cameroun : le gouvernement tente d’endiguer le malaise sur le front de la lutte contre Boko Haram (8680)
Cameroun - Jeunesse : Cameroun: Jobs de vacances, le travail forcé des enfants, une implacable réalité (8714)
Lutte contre Boko Haram : 22 tonnes de don de matériels militaires des Etats-Unis au Cameroun (21364)
Cameroun - Télécommunication : Les opérateurs de téléphonie sommés de cesser les transferts d’argent hors zone CEMAC (19873)
Pakistan : Pakistan : plus de cent morts dans un incendie (19117)