Cameroun - Politique. Ce qui annihile les initiatives de libération dans certains pays africains

  • C.P: Léon Tuam |
  • Publié : Mercredi le 11 Janvier 2017 08:17:52 |
  • 9219 hits |
  • Opinion |

Le monde a tout dit de l’incapacité des peuples noirs du monde –et d’Afrique en particulier –à se tailler royalement une place au Soleil ; mais à tort, vu le fardeau humiliant que l’humanité a attaché aux épaules de cette race.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Dans ce cas, l’on peut reprocher au Noir d’opérer à chaque étape de sa lutte des choix peu rationnels et peu pragmatiques devant conduire à sa libération.Pourtant, il suffit et s’agit de prendre du recul et se demander sagement :
Comment sommes-nous arrivés à cette situation de domination et d’humiliation perpétuelles, et pourquoi y sommes-nous restés jusqu’ici ?Quels sont les acteurs dans cette situation qui perdure et s’empire ?


Nous nous y trouvons et y restons d’abord pour nos divisions : Divisions raciales, religieuses, ethniques, culturelles, idéologiques, économiques, etc. qui nous distraient, nous ligotent et nous rendent toujours plus vulnérables.


Quant aux forces qui favorisent et maintiennent cette domination criminelle de certains pays africains, nous avons des acteurs endogènes ou des chevaux locaux, et des acteurs extérieurs ou des cavaliers pyromanes.


Hormis nos divisions, la domination de l’Afrique continue grâce aux véhicules trouvés sur place. Les peuples africains sont longtemps restés dans l’erreur. On ne peut pas éradiquer le paludisme en élevant et louant des moustiques. Non.  


Des Africains francophones naïfs et surtout ceux tirant profit des pouvoirs néocoloniaux disent mordicus que le seul combat libératoire qui vaille doit être contre la France et non contre les chevaux locaux dont elle se sert. Distraction.


Les peuples africains francophones par exemple n’ont aucun contrôle sur leurs « Chevaux » car, les « Cavaliers pyromanes » s’en servent pour continuer la domination. Se défaire de ces derniers revient à faucher d’abord les chevaux.


Quand les Dominés se montreront rationnels et pragmatiques, ils feront leurs révolutions, traînant les traîtres aux piloris et guillotines. Alors, les ports, la monnaie, les banques, les terres, les transports et ressources ne seront plus aux agresseurs, mais à eux. Tant que la direction d’un pays échappe aux patriotes, sa souveraineté reste tronquée et illusoire.


Léon Tuam
11 janvier 2017 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

Cameroun - Politique : SUD,Comment rendre attrayant une offre politique (19565)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (8732)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (8993)
Cameroun - Politique : Préparation du budget 2018: les directives du chef de l’Etat (8527)
Cameroun - Politique : Partis politiques: l’effervescence (7673)
Cameroun - Politique : Paul Eric Kingue: «Nous sommes un parti républicain» (8475)
Cameroun - Politique : Les Camerounais pessimistes sur l’avenir du pays auront raison dans un an et demi (14612)
Cameroun - Politique : Le CPP exclut Ndebi Jean Roger Gérard de ses rangs (11733)
Cameroun - Politique : Y a-t-il trop de partis politiques au Cameroun ? (6292)
Cameroun - Politique : Paul Eric Kingué lance son parti politique (14292)
Cameroun - Politique : La police disperse une conférence de presse d’Amnesty à Yaoundé (17292)
Cameroun - Politique : Boycott de la fête nationale : foncièrement antipatriotique (7454)
Cameroun - Politique : A ETOUDI. La garden-party sous haute-surveillance (7330)
Cameroun - Politique : Une réception fusionnelle au palais (3747)
Cameroun - Politique : Fête de l'unité: faste et solennité (5981)
Cameroun - Politique : SUD,Fête de l’unité : la coopération transfrontalière en marche (6001)
Cameroun - Politique : Ne me souhaitez pas Bonne Fête de l'Unité, je ne participe pas au cirque pour oublier nos Martyrs (6919)
Cameroun - Politique : Le Cameroun célèbre samedi les 45 ans de l’Etat unitaire (11757)
Cameroun - Politique : Plan de circulation à Yaoundé (10875)
Cameroun - Politique : Programme officiel de la 45e édition de la fête nationale (11148)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Guinée Equatoriale : Procès Obiang: les accusations fracassantes d'un mercenaire contre Soros et Bourdon (1401)
Lutte contre Boko Haram : Huit soldats tchadiens tués au Nigéria (1430)
Inde : Inde : 7500 bourses d’étudiants pour les africains (1362)
CC Russie 2018 : CMR-ALL : La réaction des entraineurs (6213)
CC Russie 2018 : J. Remy Ngono : Les Allemands mangent la sauce des Lions boucanés pour le Ramadan. (8234)
Congo : ''Biens mal acquis'': mise en examen de la fille et du gendre de Sassou Nguesso (7204)
CC Russie 2018 : Hugo Broos : « Nous avons encore une petite chance » (11602)
Qatar : Qatar: des conditions de sortie de crise (11465)
CC Russie 2018 : Groupe B : Quelles équations pour les Lions ? (11470)
CEMAC : Cameroun : Une perte de 600 millions f cfa moins d'un an après l'entrée en vigueur des APE (11306)
Sciences : Chirurgie de pointe: la première greffe de tête aura lieu en Chine (7610)
Syrie : La Marine russe tire des missiles Kalibr contre Daech en Syrie (8543)
Syrie : Moscou: on peut affirmer avec un «haut degré de certitude» qu’Al-Baghdadi est mort (7790)
Cameroun - Politique : La déstabilisation imminente du Cameroun marquera la fin des agresseurs imbéciles au pouvoir (8732)
CC Russie 2018 : Fabrice Ondoa: «Nous sommes une vraie équipe» (8824)
CC Russie 2018 : Le match à ne pas perdre (8794)
Cameroun - Economie : Cameroun : comment Pius Bissek a fait plier le géant Nestlé (8950)
Cameroun - Politique : Le jour où Paul Biya a renoncé à devenir prêtre (8993)
Cameroun - Football : Accusations: Eto’o répond à Bernard Tchoutang (9701)
CC Russie 2018 : Fifa : Gianni Infantino «extrêmement heureux» de l'assistance vidéo à la Coupe des Confédérations (8854)