Accident Train Camrail. Catastrophe ferroviaire au Cameroun: Bolloré visé par deux plaintes en France

  • Jean-Baptiste Naudet | Le Nouvel Observateur |
  • Publié : Jeudi le 16 Février 2017 11:07:47 |
  • 7053 hits |
  • Société |

Des victimes de l'accident qui avait fait 79 morts et 550 blessés attaquent en justice pour "homicides volontaires" le groupe Bolloré, actionnaire majoritaire du chemin de fer camerounais.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Un rapport d'expert met en cause l'exploitant. Une nouvelle pierre dans le jardin de Vincent Bolloré. D'après nos informations, le groupe Bolloré est visé par des plaintes, notamment pour "homicides volontaires", déposées en France par des représentants des victimes de la catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 près de la gare d'Eseka, à 200 kilomètres au sud de Yaoundé, la capitale du Cameroun. L'accident avait fait 79 morts et au moins 550 blessés. Le train appartenait à la Camrail, une filiale camerounaise du groupe Bolloré, à hauteur de 77,4%.

Après ce drame, le Syndicat professionnel des conducteurs de train du Cameroun et le Comité de libération des prisonniers politiques (organisation d'opposition camerounaise basée en France) vont déposer, cette semaine, des plaintes contre X, notamment pour des "faits d'homicides volontaires et de mise en danger de la vie d'autrui", a indiqué à "l'Obs" l'avocat des plaignants, Maître Stéphane Bobé Enguéléguélé.

Le précédent du naufrage de l'Erika

Ces plaintes vont être déposées auprès du tribunaux de Nice, d'où est originaire une des victimes françaises tuée dans l'accident de train, ainsi que du tribunal de Saint-Nazaire, où vivait la victime française blessée dans la catastrophe, nous précise Me Bobé Enguéléguélé. Même si la plainte est déposée contre "X", c'est bien la Camrail, le groupe Bolloré et "les actionnaires capables d'infléchir sa politique de sécurité", c'est-à-dire l'Etat du Cameroun (13,5% de la Camrail), qui sont clairement visés.

En effet, les plaignants mettent en cause "la gouvernance du secteur du transport ferroviaire par l'Etat du Cameroun", ils s'interrogent sur "les conditions" dans lesquelles la Régie nationale des chemins de fer camerounais a été "privatisée", sur la concession "renouvelée" ainsi que sur "certaines obligations à la charge du concessionnaire" (la Camrail) qui ont été "manifestement méconnues". S'appuyant sur la jurisprudence du naufrage du pétrolier "Erika", où la maison-mère avait été jugée responsable des agissements de sa filiale, les plaignants estiment que les actionnaires de la Camrail, le groupe Bolloré, doivent répondre de leur filiale, la Camrail, et donc de l'accident.
 

Des plaintes pour "homicides involontaires" avaient été déposées début février au tribunal de Nanterre, juridiction du groupe Bolloré dont le siège est à Puteaux (Hauts-de-Seine). Mais le parquet de Nanterre s'était dit incompétent car les victimes françaises de l'accident ne dépendaient pas de sa juridiction. Une nouvelle plainte visant la Camrail et le groupe Bolloré sera déposée à Nanterre "sur le volet financier" du drame, indique Me Enguéléguélé. Le train, qui assurait la liaison entre Yaoundé et la capitale économique Douala, était bondé lorsqu'il a déraillé. Il circulait à une vitesse "anormalement élevée", avait noté un haut responsable de l'entreprise Bolloré.


Défaillances techniques

Ces plaintes interviennent alors que la presse a publié un des quatre rapports d'experts réalisé dans le cadre d’une enquête officielle commandée par le président camerounais Paul Biya. Selon ce rapport, authentifié par l'auteur, l’opérateur ferroviaire Camrail est "totalement et pleinement responsable" de la catastrophe ferroviaire meurtrière d’Eseka.

"L'expert qui a rédigé ce rapport est en conflit avec la Camrail qui l'a licencié", contre-attaque Michel Calzaroni, chargé de la communication du groupe Bolloré. "Ses conclusions ne seront pas nécessairement reprises par le rapport définitif que nous attendons", assure-t-il.

Le document publié fait état d’une série de défaillances techniques et administratives par Camrail qui auraient contribué à l’accident. La filiale de Bolloré n’aurait pas respecté les limites en termes de capacité et de poids devant l’augmentation exceptionnelle du nombre de passagers ce jour-là.


"Il n’y avait pas de situation de force majeure, et nous n’avons pas noté non plus de cause externe. La catastrophe est en conséquence totalement imputable à Camrail et à ses dirigeants au plus haut niveau", est-il écrit dans le rapport de l'expert, Benoit Essiga.
"La survitesse du train n’est que la conséquence des défaillances techniques connues de longue date, des erreurs graves et des décisions inconséquentes qui ont été prises lors de la formation du train et de son départ de la gare de Yaoundé, alors que son système de freinage était gravement défaillant", poursuit le document.

Le train n’avait pas fait l’objet d’une inspection avant le trajet et 13 de ses 17 wagons étaient équipées de systèmes de freinage inadéquats, selon le rapport, qui ajoute que les responsables de Camrail ont ignoré les mises en garde du personnel sur ces défaillances techniques.

 

SUR LE MEME SUJET : Accident Train Camrail

Accident Train Camrail : Catastrophe ferroviaire au Cameroun : deux nouvelles plaintes contre X déposées en France (9338)
Accident Train Camrail : Catastrophe ferroviaire au Cameroun: Bolloré visé par deux plaintes en France (7055)
Accident Train Camrail : Catastrophe ferroviaire au Cameroun: la justice française ''incompétente'' pour enquêter (11626)
Accident Train Camrail : Cameroun : un rapport d’expertise conclut à une « responsabilité totale et entière » de Camrail dans la catastrophe ferroviaire d’Eseka (10552)
Accident Train Camrail : Cameroun : les victimes de la catastrophe ferroviaire d’Eseka s’adressent aux candidats à la présidentielle française (5075)
Accident Train Camrail : L'accident au Cameroun révèle les défaillances des trains exploités par Bolloré (5032)
Accident Train Camrail : Catastrophe ferroviaire au Cameroun : une plainte a été déposée contre Total, actionnaire de Camrail (7838)
Accident Train Camrail : Cameroun – Affaire Eseka : Camrail ne se presse pas (12290)
Accident Train Camrail : Catastrophe ferroviaire au Cameroun : où en sont les procédures judiciaires ? (7101)
Accident Train Camrail : Cameroun : plainte en France contre la Camrail (11738)
Accident Train Camrail : Incidents sans victime à Ndokoti (9858)
Accident Train Camrail : Cameroun - Camrail: nouveau déraillement de train à Ndokoti (9743)
Accident Train Camrail : Accident ferroviaire d'Eséka: On attend le rapport de la Commission Yang (10166)
Accident Train Camrail : Plusieurs "défaillances de sécurité" à l'origine de la catastrophe ferroviaire au Cameroun (presse) (7639)
Accident Train Camrail : Cameroun : Bolloré dans le viseur après la catastrophe ferroviaire d’Eseka (12216)
Accident Train Camrail : Accident ferroviaire d’Eséka: on déplace les wagons (8390)
Accident Train Camrail : Cameroun : le cabinet Harding Mitchell vient renforcer la défense des victimes de la catastrophe d’Eseka (8173)
Accident Train Camrail : Cameroun : le Premier ministre à Eseka (8048)
Accident Train Camrail : Parlant des morts de la catastrophe ferroviaire d’Eséka au Cameroun (5412)
Accident Train Camrail : Accident ferroviaire d’Eséka: l’Ordre des avocats assiste les victimes (6968)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Cameroun : une économie à toute épreuve ? : Les reines du business camerounais (558)
Cameroun - Environnement : Cameroun : 13 tonnes de téléphones usagés seront recyclés en France, grâce à un partenariat entre Orange et une ONG locale (583)
Grippe aviaire : Après la grippe aviaire, l’abondance du poulet sur le marché de la capitale camerounaise provoque des braderies (597)
Cameroun - Emploi : Les secteurs du numérique et de l’artisanat ont dominé l’activité de création des entreprises au Cameroun en 2016 (574)
Cameroun - Industrie : Sosucam, filiale camerounaise du français Somdiaa, a vendu 53 000 tonnes de sucre aux unités industrielles en 2016 (589)
Emeutes Bamenda : Cameroun : la crise dans la zone anglophone pourrait faire perdre au Nigeria plus de 450 milliards de FCfa (616)
Cameroun - Communication : La crise anglophone s’affiche sans coup férir en couverture des journaux camerounais (635)
Lutte contre Boko Haram : Atteintes aux droits de l’homme : Amnesty international épingle le Cameroun (699)
Cameroun - Faits divers : Elle tombe du premier étage et meurt (2168)
Cameroun - Economie : Entreprises: plus de 15 000 PME créées en 2016 (2011)
Cameroun - Economie : Le Cameroun a présenté son «plan anti-crise économique» triennal au FMI (2079)
Cameroun - Economie : Le fisc camerounais va davantage se digitaliser en 2017, afin d’atteindre ses objectifs de collecte de recettes (3188)
CEMAC : Les chefs d’Etats de la Cémac réitèrent la nécessité de rapatrier leurs avoirs extérieurs afin de reconstituer les réserves de change (3200)
Cameroun - Transports : Camrail met temporairement hors service une partie de ses voitures voyageurs pour «anomalie sur des boîtes d’essieux» (3182)
CEMAC : Le DG de BGFIBank Gabon suspendu de ses fonctions (3242)
Cameroun - Transports : L’opérateur Camrail modifie la composition de ses wagons pour des contraintes techniques (3224)
Cameroun - Centrafrique : Sept commerçants centrafricains assassinés à la frontière avec le Cameroun (3212)
Cameroun - Economie : 1585 milliards de FCFA de recettes fiscales au Cameroun (3254)
Cameroun - Economie : Changement climatique : La chaleur fait perdre 10 milliards F Cfa à Sosucam (4120)
Cameroun - Nigeria : Un douanier nigérian arrêté par la gendarmerie (3907)