Cameroun - Cinema. Cameroun - Kondengui: Les crimes rituels de Mimboman portés à l’écran

  • Nadia NZHIE (stagiaire) | Le Messager |
  • Publié : Mardi le 27 Aout 2013 05:17:59 |
  • 35114 hits |
  • Culture |

Le film du réalisateur camerounais William Seugnou qui a été projeté, dimanche 25 août 2013 revient sur les événements macabres qui ont bouleversé le train-train quotidien de ce quartier de Yaoundé pendant plus de deux mois.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


2h. C’est la durée du long métrage intitulé «Crimes rituels : le massacre de Mimboman » que William Seugnou a présenté au public de Yaoundé dimanche dernier au complexe culturel Al-Pachenko de Kondengui en présence de quelques responsables du ministère des Arts et de la culture (Minac), de ses amis réalisateurs qui ont tenu à venir le soutenir. Le film que les spectateurs ont trouvé captivant, montre à quel point les hommes sont prêts à tout pour de l’argent. C’est en substance un tableau sombre de la bêtise humaine marquée par la recherche effrénée du gain facile et des raccourcis que certains empruntent pour atteindre la gloire. Un acte odieux que les acteurs tels Serge Sawa dans le rôle du « chat », Anaïs Ndo, Patrick Ngack tenant le rôle du « Boss » ont su parfaitement incarner à travers le thème central « Pour l’argent, ils utilisent les hommes comme du bétail ».

« Le film a été un succès, si bien qu’on en redemande. C’est un jeune Camerounais qui montre que le cinéma camerounais, bien qu’il ait connu de petits problèmes n’est pas encore mort. Il faut user de beaucoup de tact pour arriver à produire un tel film car on croirait vivre la réalité lorsqu’on voit des corps qui on été mutilés de cette façon-là. On se croirait en train de regarder un film de science- fiction à TF1 où à Syfy », confie un spectateur qui dit avoir tiré plusieurs enseignements de cette projection. Pour Blandine M., autre spectatrice, c’est le fait de voir comment les hommes se servent de petites glacières qui leur permettent de conserver les parties du corps humain commandées sans éveiller le moindre soupçon, qui a été le plus intriguant. Mais encore, « j’ai été déçu de voir qu’aujourd’hui, même les femmes se lient à cette activité car elles sont celles-là qui déterminent le bon du mauvais produit », regrette-t-elle.

Ce d’autant plus que ce film a été inspiré d’un fait d’actualité, William Seugnou espère à travers ce long métrage, avoir conquis la sensibilité de tous les cinéphiles qui ont fait le déplacement et même des Camerounais dans l’ensemble. Car « ce phénomène certes, ne se vit plus pour le moment dans la capitale mais tel n’est pas le cas ailleurs lorsqu’on sait que dans la région de l’Ouest du Cameroun, on enregistre déjà un bon nombre de sexagénaires dont les corps on été mutilés et abandonnés à l’air libre». Bref, en attendant que tous ces criminels soient arrêtés et mis derrière les barreaux, « nous devons éviter de nous retrouver au mauvais endroit au mauvais moment pour ne pas subir le même sort que nos frères et sœurs qui ont été décapités par ces malfrats laissant ainsi plusieurs parents dans la peine et la détresse », conseille le réalisateur.

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Cinema

Cameroun - Cinema : Cameroun - Scènes: Polémique autour d’un feuilleton (93551)
Cameroun - Cinema : Cameroun - Kondengui: Les crimes rituels de Mimboman portés à l’écran (35116)
Cameroun - Cinema : Cinéma camerounais: Vers la réouverture des salles? (33696)
Cameroun - Cinema : Cameroun - Initiatives: Ama Tutu Muna veut faire renaître le cinéma camerounais (35554)
Cameroun - Cinema : Le cinéaste belge Thierry Michel accuse Kinshasa de le faire censurer au Cameroun (32569)
Cameroun - Cinema : Cameroun: Des transports adultérins révélés par une vidéo à Meinganga (34923)
Cameroun - Cinema : Avant-scènes: Ecrans Noirs 2013: Le grand show le 29 juin (32653)
Cameroun - Cinema : Deux films camerounais en compétition aux Ecrans noirs 2013 (34004)
Cameroun - Cinema : Ces films d’horreur qui inquiètent le pouvoir de Yaoundé (35508)
Cameroun - Cinema : Douze jours après son enlèvement…: Richard Djif retrouvé agonisant à Mendong (34328)
Cameroun - Cinema : Richard Djif: «Ils m’accusent de vouloir plonger le Cameroun dans le chaos» (34099)
Cameroun - Cinema : Cinéma : Jean-Pierre Bekolo fait le film de la fin de Biya (34440)
Cameroun - Cinema : Les gens: Le festival du cinéma camerounais s’ouvre ce jour (32754)
Cameroun - Cinema : Deux salles de cinéma seront bientôt ouvertes à Yaoundé (33844)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Cameroun - Musique : Musique camerounaise:les jeunes au pied du mur (5109)
Cameroun - Réligion : Pr. Jean Paul Messina: « Que le christianisme intègre les réalités africaines » (6184)
Cameroun - Livre : Inspiré de faits réels… (6123)
Cameroun - Nécrologie : Nécrologie: la chanteuse Lisa T est décédée (6998)
Cameroun - Communication : Cameroun : vers la recapitalisation de MESSAPRESSE (8928)
Cameroun - Musique : Communiqué de Olympic Gaming suite à l'agression de l'artiste camerounais Maahlox Levibeur (8972)
Cameroun - Réligion : Douala, la deuxième ville du Cameroun, au rythme du Ramadan (9585)
Cameroun - Communication : La Crtv reste leader de l’audiovisuel camerounais au 1er semestre 2017 (11009)
Cameroun - Réligion : SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa (10396)
Cameroun - Education : Don d’ordinateurs du chef de l’Etat: l’enrôlement des étudiants est lancé (11874)
Cameroun - Musique : Salatiel: Serial lover (11876)
Cameroun - Livre : Mariage polygamique (13462)
Cameroun - Education : CEP 2017: 183 candidats bakas à l’Est (14602)
Cameroun - Education : Vers l’épilogue d’une année agitée (14642)
Cameroun - Culture : Histoire du Cameroun: les grandes lignes d’un héritage (14486)
Cameroun - Réligion : DÉCÈS DE MGR BALA. Des insectes au service des enquêtes (18724)
Cameroun - Economie : Jamais sans ma tontine (16893)
Cameroun - Musique : Rencontre à Miami Beach (Floride, États-Unis d’Amérique) avec l’artiste InorieFotso, à l’occasion de la sortie de son nouvel album. (21466)
Cameroun - Musique : Rap : Benash, dans les pas de Booba (16558)
Cameroun - Réligion : Ils sont morts dans leur soutane (20870)