Cameroun - Emploi. Cameroun - Grève des travailleurs: Les syndicalistes durcissent le ton

  • Florette MANEDONG | Le Messager |
  • Publié : Mardi le 22 Juillet 2014 03:07:39 |
  • 33753 hits |
  • Société |

Ils demandent une grève généralisée chez les travailleurs du secteur formel, précisément et à tous les agents décisionnaires à partir du lundi 28 juillet 2014 et que soit remis dans les caisses du trésor public, les fonds retenus pour ce « simulacre » de revalorisation salariale.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


La hausse des prix du carburant, l’on s’en souviendra pendant longtemps, n’a pas connu l’assentiment de tous. Après les transporteurs, qui, fort heureusement, ont vu leur préavis de grève pris au sérieux et les démarches entamées pour la calmer, c’est au tour de toutes les confédérations syndicales du travail d’entrer dans la danse. Dès l’annonce de la nouvelle mesure qui consistait en la hausse des prix des hydrocarbures, ceux-ci, pour la première fois, ont su taire leurs querelles et divergences pour n’être qu’un. C’est dans cette union qu’ils ont décidé d’adresser un préavis de grève au président de la République, pour que soit reportée cette mesure et que soit convoquée une réunion pour en parler.
Au courant de la semaine du 1er juillet, ladite réunion a été convoquée par le ministre du Travail et de la sécurité sociale (Mintss) Grégoire Owona, mais, le gouvernement et les syndicalistes n’ont pu s’entendre et ces derniers ont donc maintenu leur préavis de grève. C’est donc dans ce cadre que singulièrement, et à titre de rappel et de sensibilisation, que chaque confédération syndicale établit son mot d’ordre de grève pour appeler à l’arrêt de travail qu’ils prévoient le 28 juillet 2014.

La Centrale syndicale du secteur public (Csp) est l’une d’elles. Pour cette confédération syndicale, « le gouvernement du Cameroun a une fois de plus déclaré la guerre aux Camerounais en général, et aux travailleurs en service dans l'Administration publique en particulier ». Car, la décision du président de la République du 07 juillet 2014 de revaloriser les salaires des fonctionnaires à hauteur de 5%, n’est que pure moquerie. Ceci s’expliquant par le fait que, dans le mémorandum de la Csp, y est configuré comme une des revendications phare, « le rétablissement des salaires à leur niveau de 1992 et leur revalorisation de 30% pour tenir compte du coût actuel de la vie » et ce, depuis plusieurs années déjà.


Non à la moquerie

Mais non, « par manque de volonté politique », appuie le président de la Csp, le gouvernement a toujours refusé de satisfaire les revendications de la Csp. «Pour la Csp, une revalorisation des salaires de 5% après une augmentation des prix de 14% constitue une véritable insulte doublée d'un mépris incompréhensible de la part des autorités qui ont pourtant agi de manière délibérée et sans pression », affirme Jean Marc Bikoko. Telles sont les raisons pour lesquelles, tout en dénonçant cette imposture et exigeant que « les fonds mobilisés pour ce simulacre de revalorisation soient reversés dans le trésor public », la Csp invite les fonctionnaires, les contractuels d'administration et les agents décisionnaires à tirer les conclusions qui s'imposent et à se mobiliser pour ne pas être complices de cette méprise.

Elle leur demande donc dans un premier temps, d’ «observer un arrêt de travail le 28 juillet 2014 ; ensuite à compter du 29 juillet 2014, de ne plus trop se soucier de leur présence ou non au travail. N'y aller désormais que lorsque les moyens le permettent (15 jours maximum) ». Mais, la Csp se veut rassurante : elle rassure les uns et les autres que, conformément aux lois et règlements, ils ne courent aucun risque et peuvent compter sur les instances compétentes en matière de protection des acteurs au sein de leur confédération syndicale.

Florette MANEDONG
 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Emploi

Cameroun - Emploi : Recrutement au port de Kribi : Les arnaqueurs se frottent les mains (1138)
Cameroun - Emploi : Yaoundé: des ex-employés des sociétés d’Etat en grève (9059)
Cameroun - Emploi : Grogne à la Communauté urbaine de Douala (11399)
Cameroun - Emploi : La Caisse nationale de prévoyance sociale réalise un résultat financier de 43,7 milliards de FCFA en 2016 (10705)
Cameroun - Emploi : Plus de 15 000 PME créées au Cameroun en 2016 (10070)
Cameroun - Emploi : Les secteurs du numérique et de l’artisanat ont dominé l’activité de création des entreprises au Cameroun en 2016 (7578)
Cameroun - Emploi : Motorcycle Garages Proliferate (8986)
Cameroun - Emploi : SUD,La sécurité sociale des travailleurs migrants au cœur du débat à Ebolowa (11369)
Cameroun - Emploi : Le Cameroun lance son plan triennal «Spécial jeunes» (10315)
Cameroun - Emploi : Le secteur des services a été le premier pourvoyeur des emplois au Cameroun en 2016 (10113)
Cameroun - Emploi : Limogeage de l’équipe managériale de la Cotonnière industrielle du Cameroun (13934)
Cameroun - Emploi : Cameroun: pétition contre des palmiers à huile remise à Biya (11281)
Cameroun - Emploi : Sept nouveaux projets industriels vont bénéficier de la loi portant incitation à l’investissement privé au Cameroun (13819)
Cameroun - Emploi : Cameroun : une convention pour l'affiliation des jeunes à l'assurance volontaire (11520)
Cameroun - Emploi : Vodafone Cameroun lance son Youth Program, qui intègre le travail en alternance pour les étudiants (13797)
Cameroun - Emploi : 153 milliards de FCFA pour le plan national d’emploi jeunes au Cameroun (15246)
Cameroun - Emploi : Le taux de couverture sociale la population camerounaise active est passé de 20 à 23% en 2016 (14426)
Cameroun - Emploi : Cameroun : 400 000 nouveaux emplois prévus en 2017 (13220)
Cameroun - Emploi : Les employés de l’Imprimerie nationale du Cameroun menacent d’entrer en grève le 23 novembre 2016 (15235)
Cameroun - Emploi : Cameroun : affrontements sanglants entre police et manifestants à Bamenda (14621)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Crise Anglophone : Procès des évêques : La date de la première audience encore inconnue (1042)
Cameroun - Finance : Vers le placement des fonds de la Caisse de retraite de la BEAC (1041)
Cameroun - Tchad : Début de la vérification des marchandises bloquées à la frontière du Tchad (1056)
Cameroun - Economie : Malgré un endettement croissant et des incertitudes politiques, S&P maintient la note du Cameroun à « B/B » (1029)
Cameroun - Allemagne : La Commission des marchés financiers du Cameroun à l’école allemande (994)
Cameroun - Faits divers : Bafoussam : Deux enfants meurent asphyxiés (1035)
Cameroun - Faits divers : Un agriculteur assassiné à Madingring (1162)
Cameroun - Emploi : Recrutement au port de Kribi : Les arnaqueurs se frottent les mains (1138)
Cameroun - Transports : Camair-Co: un nouveau PCA en poste (1503)
Crise Anglophone : Revendications des avocats et enseignants anglophones: les voies de l’apaisement (1416)
Lutte contre Boko Haram : Ahmed Abba, correspondant de RFI au Cameroun, condamné à 10 ans de prison (1495)
Cameroun - Agriculture : SUD,Usine des tracteurs d’Ebolowa 7 ans après ça coince toujours (1339)
Cameroun - Environnement : Un jeune trafiquant interpellé avec 100 Kg d’écailles de pangolin dans la région de l’Est-Cameroun (3453)
Lutte contre Boko Haram : Trois soldats tués dans l'explosion d'une mine au Cameroun (3442)
Cameroun - Santé : Cameroun : 60 milliards perdus annuellement dans le commerce illicite des médicaments (3260)
Cameroun - Economie : Le portefeuille de la BAD pèse 680 milliards au Cameroun (3203)
Cameroun - Transports : Vers un nouveau recadrage du management de la CAMAIR-CO (3391)
Cameroun - Economie : Cameroun : le gouvernement met en garde contre le change clandestin de la monnaie (3359)
Cameroun - Transports : Limogeage du président du conseil d’administration de la Camair-Co (3502)
Cameroun - Agriculture : SUD,Les promesses du comice agropastoral d’Ebolowa toujours d’actualité 7 ans après. (3304)