Cameroun - Musique. Cameroun - Double nationalité: L'Américain Ndedi Eyango sommé de s'expliquer

  • René Atangana | La Météo |
  • Publié : Mardi le 17 Décembre 2013 06:00:30 |
  • 28388 hits |
  • Culture |

La ministre des Arts et de la Culture (Minac) a adressé, le 13 décembre, une mise en demeure au nouveau président du conseil d'administration de la Socam.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

Ama Tutu Muna, la Minac semble visiblement décidée à siffler la fin de la récréation à la Société camerounaise de l'art musical (Socam). L'autorité en charge des arts vient de pondre une mise en demeure et une demande d'explication sur la double nationalité dont est soupçonné Prince Ndedi Eyango, artiste musicien et président du conseil d'administration (Pca) de la Socam, nouvellement élu.

Les mêmes documents ont été transmis à Jean Calvin Aba'a Oyono, président de la Commission permanente de médiation et de contrôle (Cpmc). Le Pca est ainsi sommé de s'expliquer sur sa citoyenneté américaine incompatible, selon les textes de la Socam, avec la fonction qui est la sienne au sein de cette administration. Quant au professeur Jean Calvin Aba'a Oyono, il lui serait demandé de s'expliquer sur son rôle dans la validation d'une candidature fortement contestée, le non-respect des textes en vigueur et le déroulement de l'Assemblée générale.

Pour la petite histoire, l'artiste Ndedi Eyango, décide d'aller «se chercher» aux Etats-Unis, au cours des années 90. C'est pendant cet «exil» qu'il décide de contracter la nationalité américaine. Revenu au Cameroun, «Le Prince des montagnes» va décider de se lancer dans la gestion des affaires publiques, avec dans sa ligne de mire, la gérance du droit d'auteur. Seulement, tel un squelette oublié dans un placard, sa double nationalité va resurgir comme un handicap à sa fonction de Pca de la Socam. Des voix s'élèvent de plus en plus pour dénoncer cet état de fait. La société civile de l'art musical, créée dans un contexte difficile, avait-elle besoin d'une autre forfaiture aussi ridicule?

M. Aba'a Oyono.

Alors que le professeur de droit des universités est nommé en janvier 2013 avec pour instruction de faire respecter le droit, le Pca sera étonnamment le premier à fouler les textes. Son souci premier consistera à avoir des interlocuteurs en mauvaise posture pour en tirer profit. L'organisation de l'Assemblée générale est au centre de profonde contestation. Parmi les nombreux griefs d'une majorité des artistes contre la Cpmc, l'on relève le problème de la double nationalité. Ces artistes, jaloux de la nationalité camerounaise, n'entendent pas voir à la tête de leur société, un étranger dont l'élection aurait par ailleurs fait l'objet de nombreux tripatouillages.

Les textes.

L'actuelle situation est née, semble-t-il, de l'incapacité du comité électoral mis en place par M. Aba'a Oyono, conformément à l'article 30 des statuts, de rendre des arbitrages dans le strict respect des textes et du code électoral de la structure. L'article 4 du même code électoral stipule que, ne peuvent faire partie du conseil d'administration, que les membres de nationalité camerounaise. L'article 36, quant à lui, précise qu'il est mis fin au mandat de toute personne élue en violation des statuts.

Fait curieux, le comité électoral lui-même a été mis en place en violation des dispositions de l'article 9 du code électoral qui lui, éclaire à suffisance, les conditions d'élection du président du comité électoral. On apprend à cet effet que ce dernier est désigné parmi ses membres, artistes, éditeurs ou producteurs. Chose étrange, M. Aba'a Oyono qui n'est ni artiste, encore moins éditeur ou producteur, s'auto-désigne président.

Les textes ayant de toute évidence été violés, le professeur décide de faire valider la candidature du citoyen américain Ndedi Eyango, sous le fallacieux prétexte que ce dernier aurait produit un certificat de nationalité délivré par une autorité compétente. Malgré les interpellations des artistes qui, le 25 octobre 2013, protestent contre cette imposture, non sans présenter les copies du passeport américain et de carte nationale d'identité de Ndedi Eyango, lesquels documents portent des dates de naissance différentes, prouvant ainsi le caractère frauduleux desdites pièces, conscient de son pouvoir sur ces derniers, le président de la Cpmc, président du comité électoral, décide contre la volonté des artistes de valider une candidature désavouée.

Plus grave encore, le jour de l'assemblée générale, le président de la Cpmc viole une fois encore l'article 28, qui donne obligation de faire élire un bureau composé d'un président et deux assesseurs. Le 02 novembre 2013, les artistes voient appliquer tout, sauf l'application des textes, le président autoproclamé du comité électoral ira même, jusqu'à imposer autour de 20 heures, le rajout d'environ 137 électeurs, prétextant que ces derniers sont des artistes venus du Grand-nord et dont les «noms avaient été omis dans la mise en forme de la liste du collège électoral», au mépris de l'article 11 du code électoral qui établit pourtant que la «liste doit être publiée au moins sept jours avant la date de l'assemblée générale».

Tripatouillages. L'élection proprement dite s'est déroulée dans des conditions canalisées, avec devant et derrière, les urnes, des individus en charge d'orienter le vote moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. Et, à la fin du dépouillement du vote, toujours par le seul et tout puissant président Aba'a Oyono, à l'occasion soudainement transformé en huissier, il refusera de confronter et vérifier les bulletins distribués aux différents scrutateurs. Plus grave, Aba'a Oyono ne se souviendra pas de la nécessité de faire signer le procès-verbal par les scrutateurs, le président de séance et les assesseurs.

Aba'a Oyono, toujours et encore lui, se retrouvera dans les tractations avec les 8 candidats afin d'obtenir leur ralliement à «l'Américain». Les artistes, se sentant abusés, décident de défendre leurs intérêts et prennent la Socam, ce 25 novembre 2013, obligeant la Minac à démêler l'écheveau au plus vite. Une rencontre entre la Minac et les artistes sera organisée avec au final, une requête des artistes adressée à son Excellence l'ambassadeur des États-Unis au Cameroun qui, après enquêtes et contre enquêtes, confirmera la nationalité américaine de Ndedi Eyango.

Fort de cette preuve, la ministère des Arts et la Culture, soucieuse de prévenir les dérapages, tout en défendant la nationalité camerounaise et le respect des textes de la Socam, décidera d'y voir claire. Il faut relever que depuis la fin de l'assemblée générale tenue le 02 novembre dernier, le président de la Cpmc, n'a toujours pas rendu son rapport. Ama Tutu Muna, en adressant une mise en demeure au président de la Socam et une demande d'explication au président de la Cpmc, met ce dernier dos au mur. Et, apparemment l'opinion semble d'accord avec madame la ministre. 

Facebook

LES COMMENTAIRES

LES COMMENTAIRES

  • il existe en droit un adage qui dit "nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude" et pour l appliquer au cas d espèce ;je crois que NDEDI n est que victime des conséquences de sa renonciation implicite de la nationalité camerounais.Bien que selon les textes il n a pas été déchu de celle par un décret ;il n en demeure pas moins qu il n est plus camerounais car décret pour la déchéance n est formalité juridique au même titre que la prenotation judiciaire à titre de comparaison

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Réagir

Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Musique

Cameroun - Musique : Cameroun : le rappeur Jovi sort « 16 Wives », son troisième album (5100)
Cameroun - Musique : Retour sur le parcours »élogieux » de la « diva » Charlotte Dipanda (10051)
Cameroun - Musique : Danse: le Dab, un phénomène de scène (13713)
Cameroun - Musique : Musique: Urban Live vise la proximité (12877)
Cameroun - Musique : Concert: Joss Stone était à Douala (11506)
Cameroun - Musique : Jeux de la Francophonie : Kareyce Fotso honorée (8884)
Cameroun - Musique : Musique: rencontre à voix-basse (12675)
Cameroun - Musique : Cameroun: Sur une affiche géante, un artiste présente le postérieur nu d'une femme (15838)
Cameroun - Musique : Musique: sous le charme d’Elena Serna (13485)
Cameroun - Musique : L'artiste Camerounais Franko obtient le disque d'or en France (16981)
Cameroun - Musique : Musique: revoici Koko Ateba (18257)
Cameroun - Musique : Dédicace: Denise Naafa électrise l’IFC (17575)
Cameroun - Musique : Manu Dibango participe à un concert contre la piraterie musicale au Cameroun (16857)
Cameroun - Musique : Manu Dibango attendu à un concert contre la piraterie musicale au Cameroun (15018)
Cameroun - Musique : Lady Ponce fête ses 10 ans de carrière (12450)
Cameroun - Musique : Rencontre : le grand retour de Toguy (12444)
Cameroun - Musique : Festi-bikutsi : Yaoundé a eu « show » (14592)
Cameroun - Musique : Célébration: Moni Bile se refait une jeunesse (13692)
Cameroun - Musique : Cameroun: Très bonne nouvelle pour Charlotte Dipanda (13327)
Cameroun - Musique : Le Clip officiel de ''SOUL'' est déjà disponible (13160)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Cameroun - Mode : Le célèbre animateur antillais Claudy Siar contrarié par un huissier de justice sur une scène à Yaoundé (Vidéo) (2141)
Cameroun - Musique : Cameroun : le rappeur Jovi sort « 16 Wives », son troisième album (5100)
Sciences : Facebook met les développeurs du Moyen-Orient et d’Afrique au défi de développer des robots plus intelligents pour Messenger (4888)
Cameroun - Cinéma : Canal Olympia: Toujours pas de spectacle à Yaoundé (4841)
Cameroun - Livre : Education nationale du Cameroun : le projet de livres scolaires numériques gratuits pour tous en bonne voie… (4725)
Afrique : The Voice Afrique Francophone reconduit les mêmes coachs pour la saison 2 (6473)
Cameroun - Communication : Cameroun : vers l’arrêt de la distribution des journaux locaux par MESSAPRESSE (6441)
Cameroun - Education : Le collège Vogt caracole en tête dans le classement des résultats de l'office du Bac selon les bonnes mentions (7020)
Cameroun - Education : A travers son programme CD2-Education, l’AFD a déjà construit 478 salles de classes au Cameroun (7206)
Cameroun - Culture : ''Sans femme, on n'a que la moitié de ce qu'on veut'' (7042)
Cameroun - Communication : La télévision nationale du Cameroun va lancer deux nouvelles chaînes TV spécialisées en 2017 (10531)
Cameroun - Musique : Retour sur le parcours »élogieux » de la « diva » Charlotte Dipanda (10051)
Sciences : Cameroun: À 17 ans, il devient le premier africain vainqueur du Google hacking contest (10217)
USA : Série: Michelle Obama a joué dans NCIS (10030)
Cameroun - Communication : Au Cameroun, Crtv et Canal 2, ont été les plus regardées au 2nd semestre 2016 devant TF1, Euronews ou Info sport (9866)
Cameroun - Cinéma : Le Cameroun présentera 10 films en compétition officielle au FESPACO (9931)
Can 2017 : Finale de la CAN 2017 : Charlotte Dipanda en guest star (13964)
Cameroun - Culture : SUD,Le Cameroun culturel à Ebolowa (13806)
Cameroun - Musique : Danse: le Dab, un phénomène de scène (13713)
Cameroun - Communication : Télévision: regard positif sur le handicap (13758)