Cameroun - Musique. Cameroun - Arnaque - Production musicale: Indexé par le Groupe Penda Dalles, Ndedi Eyango défie la PJ

  • Muna Dibambe | Aurore Plus |
  • Publié : Mardi le 24 Septembre 2013 06:05:04 |
  • 43872 hits |
  • Culture |

Le différend opposant les deux musiciens a glissé dans l’usage de la force brute, commis par les gros bras acquis au Montagnard.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à



Depuis quelques jours, le dénommé Ngom Dallé Samuel Philippe traîne avec lui, un certificat médical à lui délivré par le Dr Nkeng Ivan et relevant les multiples traumatismes consécutifs à l’agression qu’il a subit au lieu dit Bijou le 15 septembre dernier, du fait de gros bras à la solde de Ndedi Eyango. C’est le cas de le croire effectivement, tant il est vrai que son agression intervient au sortir de la convocation émise par la Pj qu’il venait de servir à Ndedi Eyango, au motif de répondre des faits d’abus de confiance aggravé. C’est le cas de le croire car, depuis 2011 le groupe Dalles par l’entremise de l’un de ses membres, en l’occurrence sieur Ngom Dalle Samuel Philippe avait entrepris de réaliser un album musical de 08 titres. Et quand bien même le groupe ne cibla pas Ndedi Eyango, il fut pourtant contraint de recourir à son expertise sur le plan musical et en matière de production, après un premier revers subi auprès du Studio Next à travers son directeur de studio, un certain Jim Bosco.

En effet, bien qu’ayant perçu la somme de F Cfa 700 000, ce dernier ne s’obligea guère à faire avancer le projet. Contrat qui devint caduc quand, en fin 2011, Ndedi Eyango proposa audit groupe de mener à terme leur projet, non sans lui servir à l’occasion, un devis proforma pour l’arrangement des 08 titres pour un montant de F Cfa 1 500 000 (un million cinq cents mille). Certes le groupe ne versa que la somme de 500 000 F Cfa pour 04 des 08 titres de l’album, mais s’acquittèrent entièrement des frais de studio à hauteur de la somme de F Cfa 1 400 000 (un million quatre cents mille), incluant le désintéressement des artistes musiciens associés à la réalisation de leur album. Mais alors que le groupe croit enfin passer à la phase effective de production de son album, il se verra plutôt opposer une indisponibilité du studio d’enregistrement, celui-ci ayant été requis par Ndedi Eyango lui-même, pour les arrangements de son dernier album intitulé «Appelles-moi».

Situation qu’accepte malgré lui, le groupe Dalles espérant qu’aussitôt le studio libéré, il pourra enfin mener à terme son projet. Et c’est à ce titre du reste que Ndedi Eyango proposa en son temps au leader dudit groupe de lui passer un appel téléphonique le 25 novembre 2012 soit quatre mois après le bouclage de son propre album, question très certainement d’élaborer d’accord parties, le chronogramme des séances de studio. Ce que fit le leader dudit groupe, ignorant que le coup de fil qu’il venait de passer servira quelques jours plus tard d’alibi à Ndedi Eyango. En effet, simulant des problèmes familiaux consécutifs à ce coup de fil, il décide unilatéralement de rompre le contrat de fait passé avec ledit groupe en confiant les travaux à son directeur de studio, le nommé Jim Bosco, le 26 novembre 2012. Artifice savant s’il en est un, tant il est vrai que le même Jim Bosco avait déjà été récusé par le groupe avant que Ndedi Eyango ne prenne sur lui d’assurer aussi bien les arrangements de l’album que sa réalisation.

A preuve, à peine commis pour se substituer à Ndedi Eyango, Jim Bosco avec la complicité agissante de Nicolas Kong, le directeur artistique du même studio Next va également s’effacer au profit cette fois-là de sieur Master Dipita, également technicien employé par le studio Next. Constatant à ses dépens qu’il s’agissait en fait d’une fuite en avant, le leader du groupe rejette la proposition ainsi à lui faite par Ndedi Eyango tout en exigeant de lui des explications quant à son retrait du projet. Mais loin de s’y faire, ce dernier va au contraire lui opposer une fin de non recevoir et même lui intimer sous forme de menace à peine voilée, d’aller se plaindre où il voudra. Las d’attendre depuis janvier 2013 que Nbdedi Eyango revienne à de meilleures considérations en restituant tout au moins au groupe le disque qui en était au stade du mixage, il s’entendit plutôt dire que la bande est égarée depuis juillet dernier.


Faits aggravants

Toutes choses qui lui dictèrent la saisine de la police judiciaire à l’effet pour cette dernière de faire pression sur Ndedi Eyango. Car, de l’avis même du leader dudit groupe, le disque serait plutôt exploité en sous main par les cadres du studio Next. Et quand bien même il s’agirait davantage de rumeurs jusqu’ici non confirmées, en refusant de déférer à deux convocations à lui servies par la Pj, il ne fait point de doute qu’en marge de cette défiance de fait, Ndedi Eyango sait se réprocher quelque chose vis-à-vis du groupe Dalles. Bien plus, poursuivant dans la logique de la réparation du préjudice subi, ledit groupe a obtenu une mise en demeure à l’encontre de Ndedi Eyango qui ne s’est point exécuté, démontrant ainsi être littéralement au-dessus de la loi. Si cela était effectivement, on comprend aisément pourquoi il a commis des gros bras pour «donner une leçon» à Ngom Dalle Samuel Philippe. Mais mal lui en a pris, au regard de la détermination de ce dernier d’aller au bout de sa logique. Aussi a-t-il adjoint à sa plainte initiale, un certificat médical qui de fait, constitue une pièce à conviction suffisante pour engendrer à l’encontre de Ndedi Eyango, des faits aggravants.

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Musique

Cameroun - Musique : Z-Tra: la Go qui peut... (7484)
Cameroun - Musique : Sanzy Viany: la voix envoûtante (7010)
Cameroun - Musique : Gestion collective du droit d’auteur : l’assainissement en marche (10925)
Cameroun - Musique : Ayissi Le Duc: la danse, tout un art (14881)
Cameroun - Musique : Gestion du droit d’auteur: la voie des droits voisins (13864)
Cameroun - Musique : Ayissi Le Duc: 35 ans en dansant (14682)
Cameroun - Musique : Were Were Liking: une autre vision de l’art (18266)
Cameroun - Musique : Droits d’auteur: deux semaines pour du concret (14966)
Cameroun - Musique : Kareyce Fotso: une polyglotte au micro (15014)
Cameroun - Musique : Musique: Ekambi électrise Garoua (16150)
Cameroun - Musique : Droits d’auteur de l’art musical: les artistes pour un nouveau départ (12525)
Cameroun - Musique : Cameroun: Le leader des X-Maleya met un terme à la rumeur sur leurs rapports tendus avec Samuel Eto'o …Explications (14820)
Cameroun - Musique : Lève le doigt, le Clip Officiel de Teddy Benzo en featuring avec Iba One (13296)
Cameroun - Musique : Cameroun : il était une fois, le rap kamer (17528)
Cameroun - Musique : Un Tenor en « kaba Ngondo (19974)
Cameroun - Musique : Georges Breezy: Le rappeur parti de rien (15032)
Cameroun - Musique : Musique: Christelle Moon sort de l’ombre (14949)
Cameroun - Musique : Linda Raymonde: hymne à la fidélité (14665)
Cameroun - Musique : « bouger le corps », le nouveau single de l'artiste TOUJOURS déjà disponible (13875)
Cameroun - Musique : KIM PROD et L’ACCROCHE présente le titre « SWEET SEXY » d’ADANGO SALICIA ZULU en prélude à la sortie du clip (12856)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Culture

Cameroun - Réligion : Ramadan 2017: on se prépare (676)
Cameroun - Tourisme : SUD,Biodiversité : Quand les chefs traditionnels s’y intéressent. (2139)
Réligion : «Des revenus divins» pour l’Église d’Angleterre, le meilleur investisseur du Royaume-Uni (2173)
Cameroun - Jeunesse : La start-up africaine de la semaine : Noohkema, le lion des jeux vidéos (5692)
Cameroun - Sciences : Deux équipes camerounaises finalistes du concours Bots for Messenger organisé par Facebook (4952)
USA : Une star du porno US attaquée par un requin en plein tournage (5548)
Livre : Cameroun : l’incroyable histoire du médecin français qui, tel un roi, dirigea le Haut-Nyong dans les années 1940 (4973)
Cameroun - Communication : Aimée-Catherine Moukoury : une passionée à Canal 2 (5783)
Cameroun - Communication : Gare aux « fake news » (5593)
Cameroun - Politique : Communauté Bamendjou: Sa majesté Sokoudjou remercie Biya pour sa distinction (6450)
Cameroun - Education : Entrée en 6e, Common Entrance: près de 250 000 candidats ont composé (6175)
Cameroun - Communication : Messapresse, filiale du groupe français Presstalis au Cameroun, veut augmenter son capital de 40 à 490 millions de FCFA (6110)
Livre : « Les temps de la cruauté » de Gary Victor (5919)
Cameroun - Femmes : Harcèlement sexuel : Les parents interpellés (6538)
Cameroun - Musique : Z-Tra: la Go qui peut... (7484)
Cameroun - Musique : Sanzy Viany: la voix envoûtante (7010)
Cameroun - Réligion : Massi Gams pour une décolonisation de l’Evangile (7431)
Cameroun - Education : Orthoga'ffe: la leçon en humour (10054)
Cameroun - Culture : Etoile montante : entre peau et pinceau (10029)
CEEAC : La Ceeac ressuscite le Centre international des civilisations Bantus (9281)