Jeudi le 27 Juillet 2017 04:00:42 Sainclair MEZING | Cameroon-tribune Opinion

Centrafrique. Centrafrique: des forces spéciales pour nettoyer Bangassou

Ce contingent de l’ONU a pour mission d’évacuer cette localité du sud-est des groupes armés qui sèment la terreur.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Des renforts ont été dépêchés hier pour aller prêter main forte aux casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) sur place à Bangassou. Le contingent a pour mission d’évacuer cette localité transformée depuis quelques semaines en véritable Far-West où des hommes armés tuent, pillent et violent à tout va en toute impunité. Cette décision de la Mission onusienne en Centrafrique intervient au lendemain de l’assassinat de trois casques bleus marocains en l’espace de 48h seulement dans cette ville située à 700km, au sud-est de Bangui et frontalière à la République démocratique du Congo (RDC).  Pour le patron de la MINUSCA, il faut mettre un terme aux violences. Outré, Parfait Onanga Anyanga a condamné ce cycle de violences dont la responsabilité est attribuée aux milices pro-chrétiennes, anti-Balaka. «Je condamne fermement cette violation flagrante du droit à la vie et du droit international», a-t-il indiqué dans un communiqué.

De source onusienne, ces soldats de la paix du contingent marocain ont été tués mardi dans une embuscade tendue par des présumés anti-Balaka tandis qu'un autre soldat de la paix a été légèrement blessé. L’on signale également la présence à l’entrée de Bangassou des combattants de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC), une autre fraction de l’ex-Séléka, fidèles à Ali Darassa. Ces derniers se disent déterminés à aller en découdre avec les milices anti-Balaka qu’ils accusent de rendre la vie dure aux musulmans établis à Bangassou. Mais, ils sont stoppés par le contingent marocain. De source médiatique, des jeunes de la localité s’arment progressivement à Toktoyo, quartier à majorité musulman, en prévision d’affrontements avec les anti-Balaka. La mission des renforts de l’ONU ne sera donc pas une simple partie de plaisir.