Coronavirus. Benjamin Zebaze invite les camerounais à aider eux-même directement les plus nécessiteux

cameroun24.net Le 31 mars 10669 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Selon lui, les associations des droits de l'homme, Ong, associations politiques doivent s'organiser dans les villes, les quartiers, les villages pour aider directement ceux qui sont dans le besoin. Lire sa tribune parvenu à notre rédaction après la dotation d'un fonds de 1 milliards débloqués par le gouvernement pour riposter à la pandémie de Covid-19.



PAS UN FRANC A VERSER DANS LE "FONDS D'ESCROQUERIE" MIS EN PLACE PAR LE POUVOIR



Le pouvoir vient de lancer sa dernière entourloupe financière consistant en la mise en place d'un fonds spécial de lutte contre le COVID-19, Paul Biya met dans cette cagnotte la somme de 1 milliard de francs Cfa.

Ce qui est choquant dans cette histoire, c'est qu'on y voit la maitrise d'un clan tribal dans les affaires d'une nation.
Un clan tribal à la manœuvre

Ce communiqué est signé par le Secrétaire général des services du premier ministre. Vous ne direz, "où est le problème" ?

Le problème est que vous verrez que c'est Magloire Séraphin Fouda qui risque d'avoir la main mise sur le pactole, parce que Paul Biya n'a pas honte et avec lui, plus c'est gros, plus ça passe.

Lorsqu'il a fallu recruter 25 000 jeunes à la fonction publique, il a confié le soin à son "fils" Motaze ou Jules doret Ndongo si ma mémoire est bonne, alors SG du premier ministre, montrant à tous que le Premier ministre n'est qu'un homme de paille.

Regarder tous les principaux postes dans la TRÈS haute administration:

Président de la République;
Président du Sénat;;
Président de l'Assemblée nationale
Premier Ministre;;
Président du Conseil Constitutionnel

Vous constaterez qu'à chaque fois, le secrétariat, à défaut du poste de N°1, est confié à un membre du clan tribal dont Paul Biya est le chef.

Autrement dit, ceux qu'on voit en "première ligne", plus proche de la tombe les uns des autres, ne sont que des hommes de paille sous surveillance du clan tribal.

Qu'est ce que je propose ?

Que le Camerounais ordinaires laissent les fonctionnaires nommés et les affairistes, de l'Ouest pour la plupart, s'occuper de cette cagnotte qui disparaitra sans bilan connu, comme cela a été la cas la dernière pour la zone anglophone.

En revanche dans les villes, les quartiers les villages...associations des droits de l'homme, Ong, associations politiques... peuvent s'organiser pour aider directement ceux qui sont dans le besoin, sans passer par ses malhonnêtes récidivistes du Rdpc.

Exemples.

- A Bafoussam, Douala, Yaoundé comme partout ailleurs, une association ou autres organisations peuvent venir directement en aide aux personnels sanitaires infectés;
- Des associations peuvent s'organiser pour offrir des repas quotidiens directement au personnel soignant;
- Offrir des matelas, des lits aux hôpitaux...

Les idées ne manquent pas. On ne va pas, une fois de trop, nous faire avoir par des gens qui n'ont aucune décence; aucun honneur, aucune empathie pour ceux qui souffrent.

Benjamin Zebaze

Lire aussi : L'honorable Nourane Fotsing autorisée à collecter les fonds contre le covid-19
Lire aussi : Le Cameroun enregistre 4 nouveaux décès de Covid-19 ce jour
Lire aussi : Le coronavirus emporte le Dr Michel MOTAZE

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Coronavirus

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5362
Décès 175
Guéri: 1996
Actif : 3191
Source MINSANTE
Mise à jour 27/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Cabral LIBII

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Christian Penda Ekoka

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Tribalisme: Abdelaziz Moundé Njimbam recadre Patrice Nganang

    Le journaliste et défenseur des Droits de L'Homme a publié ce jour une tribune ou il appelle le professeur à cesser de diviser les camerounais.

  • Agression d'un proche de Cabral Libii à Douala

    Ce n'est pas la première fois que le coordonnateur du PCRN dans le Littoral est victime d'agression dans ces circonstances.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé