Vendredi le 14 Juillet 2017 06:05:08 Issa Tchiroma Bakary Opinion

Lutte contre Boko Haram. Attentat crapuleux de Boko Haram à Waza: les condoléances du chef de l’Etat aux familles des victimes

Le communiqué de presse du MINCOM parvenu à notre Rédaction.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Le ministre de la Communication informe l’opinion publique que dans la nuit du 12 au 13 juillet 2017, un kamikaze de sexe féminin s’est fait exploser dans la ville de Waza, département du Logone-et-Chari, région de l’Extrême-Nord.

L’explosion est intervenue sur un site de regroupement des camionneurs situé sur l’axe principal de la ville.

Dans le même temps, un second kamikaze également de sexe féminin qui prenait la direction du camp du Bataillon d’intervention rapide, le BIR de Waza, a été abattu par les commandos de service.

La charge que portait ce kamikaze a ensuite été désamorcée grâce à l’intervention d’une équipe de démineurs locaux, permettant ainsi d’éviter le lourd bilan escompté par les terroristes.

Au total, quatorze personnes, dont les deux kamikazes ont perdu la vie et trente-cinq personnes ont été blessées dans ce double attentat.

Une patrouille forte du BIR est immédiatement descendue sur les lieux, pour sécuriser les sites des événements, porter secours aux blessés et procéder à leur évacuation vers des établissements sanitaires appropriés.

Le ministre de la Communication adresse aux familles des victimes, les condoléances les plus attristées du président de la République, S.E. Paul Biya, qui a en outre prescrit aux autorités compétentes des mesures d’urgence, pour que les soins adéquats soient dispensés aux blessés, aux fins de leur prompt rétablissement.

La fréquence de telles attaques terroristes perpétrées par Boko Haram, démontre à suffire, son incapacité à faire face à nos Forces de défense et de sécurité au plan militaire.

De fait, Boko Haram, poussée dans ses derniers retranchements par la puissance de feu de l’armée camerounaise, est aujourd’hui réduite à perpétrer des actes de couardise et de lâcheté, à l’instar de ceux qui viennent de se dérouler dans la ville de Waza.

Au regard du nombre de victimes innocentes tombées sur le coup de la barbarie et de l’obscurantisme de Boko Haram, il y a lieu de souligner que cette organisation criminelle, quoique défaite sur le terrain militaire, conserve encore une certaine capacité de nuisance.

Au nom du gouvernement, le ministre de la Communication en appelle donc à une vigilance plus accrue de la part de nos populations.

Le chef de l’Etat adresse à nos Forces de défense et de sécurité, ainsi qu’aux comités locaux de vigilance, ses félicitations pour le travail sans cesse abattu, de même qu’il salue le courage, l’abnégation et l’esprit de patriotisme dont ils font preuve face à cet ennemi, dont la seule idéologie tient au crime et à l’intolérance.

Toujours au nom du gouvernement, le ministre de la Communication exhorte nos populations à un engagement total auprès des autorités administratives et des Forces de défense et de sécurité, grâce auxquelles nous parviendrons incontestablement à éradiquer le péril terroriste sur notre territoire.

Yaoundé, le 13 juillet 2017

(é) ISSA TCHIROMA BAKARY