USA. A la Maison Blanche, Michelle Obama et Melania Trump font connaissance

  • L'Express |
  • Publié : Vendredi le 11 Novembre 2016 07:45:44 |
  • 5829 hits |
  • Opinion |

L'actuelle Première dame a reçu ce jeudi après-midi, à la Maison Blanche, Melania Trump, l'épouse de Donald Trump. Cette dernière lui succédra comme First Lady le 20 janvier prochain.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à


Alors que leurs maris discutaient dans le Bureau ovale, Michelle Obama et Melania Trump ont fait connaissance ce jeudi à la Maison Blanche, organisant leur propre transition. L'épouse de Barack Obama a reçu la future Première dame dans la résidence. La première rencontre entre ces deux femmes s'est tenue loin des journalistes.

"Michelle a eu la chance d'accueillir la future Première dame et nous avons aussi eu une excellente conversation avec elle", a commenté le président sortant depuis le Bureau ovale, Donald Trump assis à proximité.

Évoquer la façon de vivre à la Maison Blanche

Généralement, la première prise de contact entre les Première et future Premières dames permet de parler de la façon de vivre à la Maison Blanche, d'y élever des enfants...

Michelle Obama, 52 ans, première First Lady noire de l'histoire américaine, ancienne avocate diplômée de Harvard, la quittera le 20 janvier avec une très forte cote de popularité: cette dernière est à 79% d'opinions favorables, selon un récent sondage Gallup sur la popularité des Premières dames. Elle est encore plus populaire que son mari.

Melania Trump, 46 ans, ancienne mannequin d'origine slovène, a elle tout à prouver: elle a 28% d'opinions favorables et 32% d'opinions défavorables, les plus mauvais chiffres pour une future First Lady depuis les années 1980, selon Gallup.

Melania Trump discrète durant la campagne

Elle a très peu participé à la campagne de son époux, préférant rester dans son triplex en haut de la tour Trump à New York, pour s'occuper de Barron, 10 ans, le fils qu'elle a avec Donald Trump.

Michelle Obama n'avait pas ménagé sa peine ces dernières semaines pour faire élire son "amie" Hillary Clinton. Elle avait notamment participé à plusieurs meetings de campagne, y apportant un souffle qui souvent faisait défaut. Elle avait, mi-octobre, critiqué l'attitude "effrayante" du milliardaire envers les femmes. A la convention démocrate en juillet, elle avait sans le nommer dénoncé un "langage de haine [...] qui ne représente pas l'esprit de ce pays".

Régulièrement encensée pour son élégance, elle a été à la Maison Blanche une Première dame très active. Elle s'est impliquée dans la lutte contre l'obésité des enfants, a soutenu les familles de militaires et a, l'an dernier, lancé avec son mari une initiative visant à développer la scolarisation des filles dans le monde.

Une nouvelle Première dame plus classique

Melania Trump, toujours très soignée, est beaucoup plus réservée. Elle entend être une Première dame plus classique. Elle avait entamé très jeune une carrière de mannequin en Italie et en France.

A la convention républicaine en juillet, elle avait été critiquée pour avoir plagié dans son premier discours plusieurs passages d'une ancienne allocution de Michelle Obama. Elle a "toujours aimé" Michelle Obama, qui fait partie des personnes qui l'ont inspirée, avait alors expliqué la "plume" du discours.

melania_trump_triche_michelle_obama

Melania Trump avait ensuite disparu de la campagne. Elle y est revenue très récemment, pour un discours où, visiblement intimidée, elle s'est faite l'avocate des "valeurs américaines, gentillesse, honnêteté, respect, compassion, générosité".

La défense des femmes et des enfants comme priorité

Cette femme qui se dit "très indépendante", a ajouté que si elle devenait Première dame, elle s'investirait dans la défense des femmes et des enfants. Et mettrait l'accent sur la lutte contre le harcèlement sur Internet.

Melania Trump, qui parle anglais avec un solide accent, et quatre ou cinq autres langues, sera le 20 janvier la première First Lady née à l'étranger depuis Louisa Adams, femme du président John Quincy Adams (1825-1829), née en Angleterre.

Arrivée aux Etats-Unis en 1996, elle a obtenu la citoyenneté américaine en 2006, un an après son mariage avec l'homme d'affaires. Elle l'a toujours défendu dans les crises qui ont émaillé sa campagne.

SUR LE MEME SUJET : USA

USA : Un magazine porno propose 1 million de dollars pour la sextape de Trump (4089)
USA : Révélations gênantes contre Donald Trump et premier scandale de sa présidence (4060)
USA : Moscou promet une réponse «adéquate» à l'expulsion des diplomates russes des USA (4772)
USA : Les Etats-Unis expulsent 35 diplomates russes (4479)
USA : Donald Trump obtient plus de 270 voix et devient le 45e président US (3566)
USA : Etats-Unis: le PDG d'ExxonMobil, nouveau secrétaire d'Etat (5231)
USA : Un africain-américain dans l'équipe Trump (4994)
USA : Election américaine: des scientifiques alertent Hillary Clinton sur une possible fraude (6021)
USA : Immigration, énergie, sécurité... Ce que fera Trump au 1er jour de son mandat (5514)
USA : Michelle Obama comparée à un ''singe en talons'', une élue contrainte de démissionner (7113)
USA : Pour Assad, Trump sera un ''allié naturel'' de la Syrie ''s'il combat le terrorisme'' (7239)
USA : Michelle Obama 2020 : le rêve d'une certaine Amérique n'est pas pour tout de suite (5645)
USA : L’armée américaine accusée de crimes de guerre (5416)
USA : Etats-Unis: Donald Trump reste ferme sur ses positions (5039)
USA : L’élection de Donald Trump et l’Afrique demain (4933)
USA : Comment les maîtres du monde vont-ils neutraliser le président élu Donald Trump ? (4946)
USA : La fausse prédiction de l’évangéliste TB Joshua (6012)
USA : Trump-Obama: la transition a commencé (6745)
USA : 4 raisons expliquant la victoire de Trump aux élections 2016 (5908)
USA : A la Maison Blanche, Michelle Obama et Melania Trump font connaissance (5831)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Cameroun - Energie : La société Britannique Joule Africa lance les études pour une centrale de 458 MW dans le Nord-Ouest du Cameroun (1317)
Accident Train Camrail : Cameroun : les victimes de la catastrophe ferroviaire d’Eseka s’adressent aux candidats à la présidentielle française (1326)
Côte d'ivoire : Côte d’Ivoire: les militaires passent à la caisse International (1602)
Cameroun - Santé : Hôpitaux publics: le mot d’ordre de grève levé Societé (1661)
Femmes : Bouton de fièvre: comment le camoufler? (1608)
Can 2017 : CAN 2017 : les liaisons dangereuses entre Total et le football africain (1314)
Can 2017 : CAN 2017: C’est aussi la guerre des équipementiers (1361)
CEEAC : Selon la CEEAC, l’Afrique centrale a importé pour 50 milliards de dollars en 2015 (1514)
Gambie : Gambie : le Sénégal accueille Adama Barrow (2631)
Femmes : Laver régulièrement ses draps est bon pour la santé (2330)
Femmes : Alsace : un homme condamné à quatre ans de prison pour avoir transmis le sida à sa compagne (2543)
International : Les données des utilisateurs de Yahoo! sur le marché noir (2255)
Can 2017 : Les Lions ont leur mot à dire (4876)
Can 2017 : Hugo Broos, le novice (4800)
Emeutes Bamenda : Cameroun : le gouvernement veut mettre fin à une grève des enseignants dans la région anglophone (4567)
Lutte contre Boko Haram : Le Conseil de sécurité de l'ONU visitera trois pays frappés par Boko Haram (4140)
Cameroun - Russie : La Russie propose au Cameroun des investissements directs et des financements de projets (4122)
Arabie Saoudite : Arabie Saoudite : une image ''porno'' fait scandale (4227)
Côte d'ivoire : Bouaké : une manifestation dispersée (4142)
Femmes : Mauvaise haleine: nos solutions douces (3435)