CEMAC. A fin 2019, la Beac s’engage auprès du FMI à porter les avoirs extérieurs de 2 296 milliards à 3 000 milliards de FCFA

cameroun24.net Le 9 octobre 1917 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les services du Fonds monétaire international (FMI) viennent de publier un rapport sur les politiques communes de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), dans le cadre des programmes économiques en vigueur depuis 2017.


Dans l’ensemble, les services du FMI considèrent que la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a mis en œuvre les assurances énoncées dans la lettre de suivi de décembre 2018. « La Beac a continué de mener une politique monétaire restrictive et la Cobac a continué de s’employer à passer à un contrôle fondé sur le risque, à assurer une application plus stricte de certaines règles de contrôle et à résoudre la situation des banques en difficulté », indique le rapport.

Dans cette veine, l’institution de Bretton Woods déclare qu’il souscrit à l’assurance actualisée de la Beac concernant l’accumulation des avoirs extérieurs nets. La Banque centrale de la Cemac s’est engagée à les porter de 3,5 milliards d’euros (2 296 milliards de FCFA) à la fin juin et à 4,5 milliards d’euros (près de 3 000 milliards de FCFA) d’ici à la fin décembre 2019.

Le FMI affirme dans son rapport qu’il maintiendra son aide financière fournie au titre des programmes qu’il appuie dans les pays de la Cemac, sur la base de l’engagement de la Beac à appliquer une politique monétaire suffisamment restrictive.

S.A.

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : CEMAC

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • La BEAC s’engage à examiner les préoccupations du secteur pétrolier dans la règlementation des changes

    Au moment où les entreprises pétrolières opérant en zone CEMAC souhaitent être exemptées des dispositions de la nouvelle réglementation sur leur activité, la Banque des Etats de l’Afrique centrale se dit...

  • Nathalie KOAH répond à Samuel ETO'O

    C'est par le biais d'une citation de Jean-Paul Sartre qu'elle s'est exprimée sur sa page Facebook.

  • Le PCRN et l'UDC vont faire front commun à Wouri 1er

    L'annonce a été faite ce jour par Cabral LIBII, le président du PCRN sur sa page officielle.

  • La France accuse Salif Keïta de diffamation

    Les propos du musicien malien, qui invite le président Ibrahim Boubacar Keïta, à ne plus obéir au "petit Macron", ont un "caractère infondé, diffamatoire et outrancier", selon l'ambassade de France au Mali...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé